Vous êtes ici

Les autos tamponneuses
216
Date de parution: 
29/05/2013
EAN : 
9782253176411
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les autos tamponneuses

6,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
«Le mariage a toujours ressemblé à un tour en autos tamponneuses : c'est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n'est pas seul.»
 
Lorsque Pierre veut prendre sa retraite pour passer le reste de sa vie auprès de sa femme dans leur belle maison du golfe du Morbihan, Hélène ne l'accepte pas. Elle ne tient pas à découvrir un vieux mari en l'homme qu'elle aime depuis toujours. Une nouvelle vie commence. Tout est à réinventer. Après Château Bougon (prix Nimier 1991), Stéphane Hoffmann poursuit avec brio la plus pessimiste et la plus gaie des œuvres romanesques, en observateur toujours inattendu, féroce et bienveillant, de nos mœurs contemporaines.
 
Chez Hoffmann, l’ironie et la satire (servies par un style d’épéiste) sont une manière de ne pas céder à l’émotion. Aussi iodé qu’alcoolisé, ce roman très drôle serre le cœur. Jérôme Garcin, Le Nouvel observateur.

Les derniers avis

3
Harry et Hélène sont mariés depuis près de quarante ans mais leurs vies sont bien ancrées dans leurs habitudes. A son mariage, Harry a intégré l’entreprise de son beau-père et a œuvré ainsi à son développement et sa diversification jusqu’au jour où il décide de tout abandonner et de prendre sa retraite. Cette décision n’est pas du goût d’Hélène qui est « prise de panique à l’idée de me voir à la maison, les bras ballants » (p. 13) Empli d’insolence, de phrases assassines (vous interpellant souvent comme autant de vérités partagées), le roman de Stéphane Hoffmann décrit la réalité d’un couple qui partage bien peu de choses. « Chacun à sa place » comme semble le dire Hélène. Mais ce roman à la fois ironique et cynique, ne versant pas dans le sentimentalisme, ne se veut-il pas aussi quelque peu réaliste pour certains de ces couples, qui, peu habitués à se voir au quotidien doivent se construire un avenir commun à l’heure de prendre leur retraite ? Une lecture aisée pour un livre relativement court qui restera un bon moment de lecture.
3
Du cynisme, de l'humour décapant, des personnages tellement vrais, bref, que demander de plus ?!