Vous êtes ici

Les autos tamponneuses
216
Date de parution: 
29/05/2013
EAN : 
9782253176411
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les autos tamponneuses

6,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
«Le mariage a toujours ressemblé à un tour en autos tamponneuses : c'est inconfortable, on prend des coups, on en donne, on tourne en rond, on ne va nulle part mais, au moins, on n'est pas seul.»
 
Lorsque Pierre veut prendre sa retraite pour passer le reste de sa vie auprès de sa femme dans leur belle maison du golfe du Morbihan, Hélène ne l'accepte pas. Elle ne tient pas à découvrir un vieux mari en l'homme qu'elle aime depuis toujours. Une nouvelle vie commence. Tout est à réinventer. Après Château Bougon (prix Nimier 1991), Stéphane Hoffmann poursuit avec brio la plus pessimiste et la plus gaie des œuvres romanesques, en observateur toujours inattendu, féroce et bienveillant, de nos mœurs contemporaines.
 
Chez Hoffmann, l’ironie et la satire (servies par un style d’épéiste) sont une manière de ne pas céder à l’émotion. Aussi iodé qu’alcoolisé, ce roman très drôle serre le cœur. Jérôme Garcin, Le Nouvel observateur.

Les derniers avis

3
Pierre, homme d'affaire à succès, le business man accompli que l'on verrait courir (et personne ne sait pourquoi) sur le parvis de la défense, à la clairvoyance de prendre sa retraite, au bon moment. De tout façon, Pierre prend les bonnes décisions, c'est surement un homme sage et intelligent : la vie, les hommes, les femmes, les affaires, il sait ce que c'est. De ce fait, Pierre va retrouver sa femme, qui vivait sans lui, dans la petite ville de Vannes. Sacré revirement de situation, surtout pour deux personnes qui n'ont jamais vraiment vécu ensemble, ni avec leurs enfants. Cette nouvelle sociabilisation et ce nouveau rythme de vie va tout bouleverser. Comment un homme à ce point en interaction constante avec ses partenaires, collègues, maitresses, concurrents, peut-il être autant à coté de la plaque sur les sentiments humains ? Comment cet homme a-t-il pu autant se tromper sur le caractère de sa femme ? Comment cet homme pourtant averti n'a-t-il pas vu venir le sublime stratagème de sa femme ? Je suis convaincue que ce livre peut aider à comprendre la solitude et le besoin de ne pas se familiariser. Ce livre devrait être le manuel de vie de nos business man, qui expliquerait comment ne pas perdre pied, ou plutôt, comment ne pas devenir un éternel Etranger.
3
De moins en moins en phase avec le monde des affaires, Pierre décide de prendre une retraite bien méritée après une carrière auréolée de succès. Il quitte la capitale pour aller rejoindre sa femme dans leur somptueuse maison du Morbihan et entend bien consacrer le reste de son existence à renouer avec des passions trop rapidement mises de côté. Dans cette oisiveté nouvelle, Pierre va voir ses certitudes bousculer progressivement au contact de cette femme qu'il pensait connaître et d'un passé qui va brutalement remonter à la surface. De dîners interminables en mondanités soporifiques pour businessmen retraités, l'inactif volontaire perd pied tandis que les contours d'une vie réglée comme du papier à musique s'effacent lentement. Avec son style inimitable qui nous offre quelques formules bien senties, notamment sur le rapport du lecteur à l'objet livre, Stéphane Hoffman fait de cette histoire faussement prévisible une belle réflexion sur les moeurs de cette société et sur le destin souvent cruel des êtres qui la composent.