Vous êtes ici

Les Mille et une vies de Billy Milligan
640
Date de parution: 
28/01/2009
EAN : 
9782253125020
Editeur d'origine: 
Calmann-Lévy

Les Mille et une vies de Billy Milligan

8,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Quand la police de l’Ohio arrête l’auteur présumé de trois, voire quatre, viols de jeunes femmes, elle pense que l’affaire est entendue : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Son étrange comportement amène ses avocats commis d’office à demander une expertise psychiatrique. Et c’est ainsi que tout commence…
On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l’on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare. Il est tour à tour Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, Ragen, un Yougoslave brutal d’une force prodigieuse, expert en armes à feu, et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d’âge, de caractère, et même de sexe différents !

Les derniers avis

3
J'aime beaucoup lire ce genre de roman, qui relate des phénomènes peu communs, mais ayant réellement existé... et je dois l'avouer, j'aime lire des romans où l'auteur a approché un serial-killer, violeur... ou autres types du genre pour comprendre et raconter les raisons de tels actes, avoir l'envers du décor que nous avons rarement, étant logiquement souvent du côté des victimes... et même si nous remarquons souvent qu'ils passent à l'acte suite à des violences subies dans l'enfance, nous avons tout de même beaucoup de mal à leur "pardonner" leurs actes... Cependant, ce roman m'a remué au plus profond, puisque justement, l'auteur arrive à nous faire oublier complètement les victimes de Billy Milligan, puisqu'il est entièrement focalisé sur celui-ci. Au cours de la lecture, il a été impossible pour moi de haïr cet homme, m'attachant à la plupart de ses personnalités (même si quelques unes sont impossible à aimer). J'ai été absorbée et complètement fascinée par l'histoire de ce violeur... et même quand on arrive au passage où il raconte en détail les circonstances du viol de ses victimes... je ne suis pas arriver à le haïr. C'est énormément déroutant de vouloir défendre le "méchant". Effectivement, au fil des pages nous avons envie de le protéger, de l'aider, de le soigner; car, à n'en pas douter, ce pauvre homme est victime de lui-même... Nous sentons qu'il ne demande qu'à être "normal", qu'il ne souhaite qu'être aimer, il cherche de l'aide tel un enfant perdu, il a besoin de faire confiance pour évoluer... Ce roman nous fait comprendre que malgré quelques personnes bienveillantes, il est rarement laissé une seconde chance... Ce criminel, également victime, va subir l'injustice humaine... Notre haine envers le mal va l'empêcher de s'en sortir, de survivre... L'obligeant à vivre lui-même avec un traumatisme tel qu'il l'a fait subir à ses victimes.. Un livre qui m'a absorbé, qui m'a entrainé avec lui, qui m'a complètement retourné, et que je ne risque pas d'oublier de ci-tôt...
3
J'aime beaucoup lire ce genre de roman, qui relate des phénomènes peu communs, mais ayant réellement existé... et je dois l'avouer, j'aime lire des romans où l'auteur a approché un serial-killer, violeur... ou autres types du genre pour comprendre et raconter les raisons de tels actes, avoir l'envers du décor que nous avons rarement, étant logiquement souvent du côté des victimes... et même si nous remarquons souvent qu'ils passent à l'acte suite à des violences subies dans l'enfance, nous avons tout de même beaucoup de mal à leur "pardonner" leurs actes... Cependant, ce roman m'a remué au plus profond, puisque justement, l'auteur arrive à nous faire oublier complètement les victimes de Billy Milligan, puisqu'il est entièrement focalisé sur celui-ci. Au cours de la lecture, il a été impossible pour moi de haïr cet homme, m'attachant à la plupart de ses personnalités (même si quelques unes sont impossible à aimer). J'ai été absorbée et complètement fascinée par l'histoire de ce violeur... et même quand on arrive au passage où il raconte en détail les circonstances du viol de ses victimes... je ne suis pas arriver à le haïr. C'est énormément déroutant de vouloir défendre le "méchant". Effectivement, au fil des pages nous avons envie de le protéger, de l'aider, de le soigner; car, à n'en pas douter, ce pauvre homme est victime de lui-même... Nous sentons qu'il ne demande qu'à être "normal", qu'il ne souhaite qu'être aimer, il cherche de l'aide tel un enfant perdu, il a besoin de faire confiance pour évoluer... Ce roman nous fait comprendre que malgré quelques personnes bienveillantes, il est rarement laissé une seconde chance... Ce criminel, également victime, va subir l'injustice humaine... Notre haine envers le mal va l'empêcher de s'en sortir, de survivre... L'obligeant à vivre lui-même avec un traumatisme tel qu'il l'a fait subir à ses victimes.. Un livre qui m'a absorbé, qui m'a entrainé avec lui, qui m'a complètement retourné, et que je ne risque pas d'oublier de ci-tôt...