Vous êtes ici

Les Radley
504
Date de parution: 
07/03/2012
EAN : 
9782253166610
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les Radley

8,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Ils n'ont qu'une addiction : le sang. Mais depuis plus de vingt ans, ils ont décidé de renoncer à leur péché mignon et de se désintoxiquer. Pas facile d'être un vampire urbain au XXIe siècle ! Dans une banlieue british tout ce qu'il y a de plus respectable, les Radley essayent désespérément de se comporter comme « des gens normaux ». Mais des vampires de souche peuvent-ils définitivement refouler leurs désirs et leurs instincts ? Pas sûr... À contre-courant de toutes les histoires de vampires d'hier et d'aujourd'hui, l'Anglais Matt Haig renouvelle le genre avec ce roman, féroce et brillante satire de notre société et aussi pur plaisir de lecture... et d'angoisse.

Un mélange entre Little Miss Sunshine et Beetlejuice. Aurélie Raya, Paris Match.

Les derniers avis

3
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec le forum Club de Lecture et le Livre de Poche. Le résumé du 4e de couverture me donnant vraiment envie de découvrir une histoire de vampires différente. Et ce fut le cas malgré tout. Je suis mitigée quant à cette lecture et comme je ne sais pas comment aborder cette chronique, je vais commencer par dire ce que j'ai aimé et après je parlerais des points négatifs de ce livre. Ce livre, bien qu'il fasse près de 500 pages se lit très bien. Le style de l'auteur n'est pas lourd et les chapitres courts s'enchaînent tres vite. D'autant plus qu'on a le point de vue de pas mal de personnages, ce qui donne une espèce de dimension plus intégrale. J'ai beaucoup aimé le personnage de Rowan et c'est sans doute le personnage le plus intéressant de ce livre tant par son caractère que par son évolution. J'ai apprécié aussi la présence de Will Radley au fil des pages et ait aimé voir cette famille de vampires voir sa vie chamboulée par leur fille. L'idée de Matt Haig de s'éloigner de tout ces vampires qu'n connaît dans la littérature est intéressante. Et c'est là qu'on en arrive à ce que j'ai le moins aimé dans ce livre. Bien que j'ai adoré l'idée qui se dégageait du résumé je trouve que la façon d'aborder le sujet n'a rien d'actuel. J'ai eu l'impression de me retrouver dans un univers très eighties. Au début, je ne sais pas pourquoi mais je me serais cru dans l'émission de télé-réalité des Osbourne et j'ai eu énormément de mal à apprécier l'histoire. Je ne dirais pas qu'elle soit bâclée mais j'ai l'impression que l'auteur n'a pas su mettre en valeur le potentiel de son idée. J'ai même pensé à plusieurs moments d'une parodie digne de la Famille Adams. Et ça m'a dérangé. J'ai trouvé les scènes finales de combats peu intéressantes et j'avais même hâte que cela s'arrête. J'ai donc refermé le livre avec un goût amer dans la bouche. Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un mauvais livre parce qu'il se lit bien mais il ne s'inscrit pas selon moi dans les romans de vampires actuels.