Vous êtes ici

Les Thanatonautes
503
Date de parution: 
06/03/1996
EAN : 
9782253139225
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les Thanatonautes

8,70€

Détails promotions contenus

Détails

L'homme a tout exploré : le monde de l'espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; pourtant il lui manque la connaissance d'un monde : le continent des morts.
Voilà la prochaine frontière.
Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine mais aussi d'astronautique les plus modernes, partent à la découverte du paradis.
Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur).
Leur guide ? Le livre des morts tibétain, le livre des morts égyptien mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours avoir su ce qu'étaient le dernier voyage et le «véritable» paradis. Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques. Le mot terra incognita recule en même temps que, jour après jour, on apprend ce qui nous arrive après avoir lâché notre dernier soupir.

Bernard Werber, jeune romancier français traduit dans le monde entier, s'est fait connaître par Les Fourmis puis Le Jour des fourmis (Prix des lectrices de Elle, Prix des lecteurs du Livre de Poche). Sa spécialité : les contes philosophiques teintés d'aventure et d'humour. En Dante moderne, il nous emmène cette fois-ci dans un voyage époustouflant dont beaucoup d'entre nous reviendront «changés».

Les derniers avis

2

Premier Werber pour moi, "Les Thanatonautes" me laisse une impression fort mitigée.
J'ai beaucoup peiné dans cette lecture que j'aurais sans doute abandonnée si elle n'avait pas fait partie d'un challenge de lecture.
Ce livre avait atterri dans ma bibliothèque grâce à son thème prometteur...
Mon premier grief sera sur les personnages et les caractères qui sont peu travaillés et souvent à la limite de la caricature. Avec une mention pour Amandine la jeune infirmière qui se marie avec tous les Thanatonautes qui lui passent sous la main. Aucun attachement aux personnages, donc.
Ensuite l'histoire... le narrateur, Michael Pinson, est un jeune homme influençable qui va, avec son ami Raoul, être un des pionniers de la thanatonautique, permettant le voyage vers l'au-delà. Nous suivons son récit et les avancées des scientifiques, et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est long et ennuyeux. Les mêmes scènes se répètent encore et encore...
Certains passages frisent le ridicule, je pense notamment à la bataille du paradis qui restera dans ma mémoire pour le fou rire qu'elle a créé. Il faut imaginer des ectoplasmes de rabbins, de moines Shaolin et de derviches tourneurs se livrer à une danse galactique et attaquer leurs adversaires, alors qu'ils sont tous reliés à leur corps terrestre par un long cordon argenté.
Néanmoins, le dernier quart du roman m'aura fait passer un bon moment. On passe à des considérations plus philosophiques ou éthiques, bien amenées et plus intéressantes que les péripéties de nos héros. Et j'ai trouvé l'épilogue réussi.
Quant à la structure du récit elle est originale et bien fichue, avec des petits chapitres interruptifs qui reviennent régulièrement.
L'écriture est simple et a quelque chose de naïf qui n'est en fait pas déplaisant.
Une première incursion chez Werber que je ne regrette pas, mais je ne compte tout de même pas y retourner de sitôt...

3
Ce roman est sans doute le meilleure roman que j'ai lu de toute ma vie.Il m'a tellement marqué. J'étais vite trés accrochée aux personnages et à l'histoire elle meme. En effet , j'étais tellement impatiente et captivée de savoir ce qui allait se passer que je l'ai lu en l'abse de 3 jours seulement. Bref , je vous le recommande.Vous ne serez pas deçus !

Liés