Vous êtes ici

Mémoires
1 032
Date de parution: 
05/10/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253185789
Editeur d'origine: 
Fayard

Mémoires

9,90€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  
Rien ne prédestinait cette fille d’un soldat de la Wehrmacht et ce fils d’un Juif roumain mort à Auschwitz à devenir le couple mythique de «  chasseurs de nazis  » que l’on connaît. Leur histoire commence par un coup de foudre sur un quai du métro parisien. Très vite, avec le soutien de Serge, Beate livre en Allemagne un combat acharné contre d’anciens nazis. Puis leur lutte les conduit aux quatre coins du monde. En France, ils traînent Klaus Barbie devant les tribunaux et joue un rôle central dans les procès Bousquet, Touvier, Leguay et Papon. Ni les menaces ni les arrestations ne parviennent à faire ployer un engagement sans cesse renouvelé.
Dans cette autobiographie croisée, Beate et Serge Klarsfeld reviennent sur quarante-cinq années de militantisme, poursuivant par ce geste leur combat pour la mémoire des victimes de la Shoah.
 
Un document pour l’Histoire. Une pièce capitale dans le dossier brûlant de la construction d’une mémoire.  François Busnel, L’Express.

Les coups de coeur des libraires

Coup de cœur de la librairie Lamartine (Paris, 16e)

"Leur nom est connu de tous, leur qualificatif de "chasseurs de nazis" aussi. Mais derrière ces évidences, qui pour nous raconter leur couple et leur histoire, qui pour nous expliquer la naissance de leur engagement, le sens de celui-ci, les contextes et les enjeux de leurs luttes ? Qui pour nous décrire la concrétisation de leurs projets les plus fous, la réalité de leurs coups d'éclat, la conséquence de ceux-ci ? Qui, si ce n'est eux ? Comment si ce n'est au travers d'un livre ? Le long des presques 700 pages qui constituent Mémoires, ils se font ainsi les parfaits interprètes de leur parcours, de leurs faits et gestes, avec la précision nécessaire et une juste distance, pour interroger sans relâche une réalité dérengeante, souvent fuyante, de la claque administrée au chancelier Kiesinger au procès de Klaus Barbie. Et faire de ce livre une stèle contre l'oubli, les raccourcis et les approximations aux effets si déstructeurs. Une stèle pour la vie." - Stanislas Rigot

Les derniers avis

3
Blogueur

Un pavé de près de 700 pages qui se lit comme un thriller … voilà ce que je retiens des mémoires croisées de Beate et Serge Klarsfeld. J'ai abordé ce livre avec une certaine réserve, car le genre est naturellement empreint d'un souci d'autojustification, de plaidoyer pro domo. Mais ici, ce reproche n'est pas fondé : cette autobiographie - fort bien écrite même si certains chapitres en sont très techniques - constitue une double épopée individuelle doublée d'une extraordinaire histoire d'amour.

Dans cet ouvrage passionnant, on sent qu'il laisse la place d'honneur à son épouse et à ses enfants, tout particulièrement à Arno, avocat brillant et charismatique.
L'émotion est intense à cette lecture … en particulier l'évocation de quelques trajectoires interrompues du chapitre « Des voix qui toujours portent ». Je défie quiconque les lit de ne pas essuyer une larme …

3
Blogueur

Quel objectif ?

La recherche de la justice, et de la VERITE HISTORIQUE, pour faire juger tous les responsables, les hauts dignitaires, français ou allemands, les donneurs d'ordre, ceux à l'origine, signatures à l'appui, des arrestations, des tortures, des déportations de juifs ou de résistants.


Comment se faire entendre ?

Faire des actions chocs, susceptibles, de marquer les esprits de l'opinion publique, se faire arrêter, pour être médiatisé à toutes les échelles. Ces actions jugées illégales par les personnes ou les Etats visés servent à mettre en lumières la légitimité de leurs actions en justice. Leur vie fut donc mouvementée.
Cela a un coût, ils vécurent longtemps dans la pauvreté, mais l'assumaient pour mener leurs combats qui les firent voyager en France, Allemagne, Amérique du Sud, Europe de l'Est.


Pourquoi ?

Pour que la mémoire puisse se conserver, que la page ne se referme pas, un pays doit voir son histoire en face, l'assumer, pour pouvoir repartir sur des bases saines. Ce fut difficile en Allemagne, ou de nombreux cadres nazis continuaient à occuper des fonctions élevées dans la société.


Militants de la mémoire, historient, avocat, instigateur de nombreuses actions en justice, à l'origine de la demande de la création d'un TPI à l'ONU, Serge Klarsfeld et sa femme sans peur et sans reproche ont marqué la seconde moitié du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui. La relève est assurée, leurs deux enfants sont avocats, et aux aussi engagés.

Liés