Vous êtes ici

Ne prononcez jamais leurs noms
544
Date de parution: 
17/01/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253044857
Editeur d'origine: 
Editions Toucan

Ne prononcez jamais leurs noms

8,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
« Le train roulait de plus en plus vite. Il passa sur un aiguillage qui le fit tanguer comme un navire pris dans les vagues d'un chenal agité par le vent.
Les yeux écarquillés de Karine s'abaissèrent vers le plancher. Sous le siège 66, la poignée du sac avait basculé en pleine lumière. Elle s'accroupit et le tira vers elle, et ce fut soudain comme si elle avait pu voir au travers du tissu. Comme si cette forme oblongue qui le déformait lui avait murmuré quelques mots funestes à l'oreille.
Elle eut juste le temps de prendre une profonde respiration pour pousser un hurlement.
Et puis le monde s'éteignit dans un grand éclair blanc. »
 
Ne prononcez jamais leurs noms est la sixième enquête du capitaine Daniel Magne et du lieutenant Lisa Heslin. Certainement la plus dangereuse...
 
Un suspense extraordinaire.
Gérard Collard, librairie La Griffe noire.

Les derniers avis

3

Sixième livre ayant pour personnage le capitaine Magne et le lieutenant Heslin, il s'agit pour ma part d'une première. le livre commence sur un bon rythme et nous plonge tout de suite dans l'histoire : un homme fait exploser un train dans une gare des Pyrénées, un homme dont on va vite faire la connaissance.
Mais après ce départ en feu d'artifice, le rythme ralentit un peu et j'ai eu du mal à accrocher vraiment aux personnages : le méchant un peu trop caricatural et les gentils un peu trop prévisibles dans leurs réactions. L'histoire en elle même recèle de bonnes idées mais aussi quelques coïncidences un peu trop grosses.
Peut-être que d'avoir commencé aussi loin dans la série a été préjudiciable à ma lecture mais celle-ci ne m'a pas pas donné envie de lire un autre épisode bien que le roman ne soit pas désagréable.

3
« Ne prononcez jamais leurs noms » a été une bonne découverte. C’est le premier roman de Jacques Saussey que je lis et j’en suis entièrement satisfait. J’ai beaucoup aimé son style et la structure de son livre. Nous suivons les différents personnages principaux au gré des chapitres, sans oublier certains passages consacrés aux messages qu’envoie le tueur sur le cloud. Ces derniers nous permettent d’en savoir davantage sur son passé et de comprendre pourquoi il en est arrivé là aujourd’hui. Au fur et à mesure que les pages se tournent, le voile se lève, et la vérité sur la sordide histoire de Damian nous apparait. Accrochez-vous, car c’est vraiment glauque. Nous comprenons ainsi pourquoi il est devenu le psychopathe qu’il est. L’auteur nous livre là un personnage diabolique et haïssable loin des stéréotypes auxquels on pouvait s’attendre. Dernier point : le lieu. J’adore cette région et j’avais l’impression d’y être grâce à la plume admirable de Jacques Saussey. L’occasion pour nous de prendre un petit cours d’histoire sur le pays Basque tout en passant un agréable moment de lecture. Un thriller comme je les aime !