Vous êtes ici

Plateau
384
Date de parution: 
01/03/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253164173
Editeur d'origine: 
La Manufacture de livres

Plateau

7,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Prix des lecteurs de la Ville de Brive
2016

Les derniers avis

3
Un hameau sur le plateau de Millevaches. Là vivent Virgile et Judith sa femme, Georges le neveu orphelin qu'ils ont recueilli lorsqu'il avait quatre ans et Karl, ancien boxeur assoiffé de rédemption et réfugié là comme dans un ermitage. Dans une nature à peine domestiquée par l'humain, chacun préfère se taire plutôt que de donner en pâture aux autres de lourds secrets. Virgile et Judith, ont insidieusement refusé à Georges la possibilité de partir et il vit désormais dans une caravane aménagée, près de la maison de ses parents où il est incapable de pénétrer. Karl tente de canaliser sa violence par la chasse et les coups de poing qu'il assène à un sac de sable. La maladie, la vieillesse, le chagrin, la honte, l'amour, l'amitié... sur ce plateau rien ne se dit, rien ne se partage des histoires individuelles. Chacun reste enclos dans son existence et doit faire face seul aux regrets, remords et menaces. Dans sa fuite d'un mari sadique et violent, Cory espère trouver chez Virgile et Judith, un refuge pour se reconstruire. Comme un corps étranger, sa présence suscite des réactions brutales qu'aucun ne parvient à maîtriser, alors qu'un mystérieux chasseur épie et guette le moment opportun pour agir... J'étais impatiente de retrouver l'écriture de Franck Bouysse que j'avais tant aimée et admirée dans "Grossir le ciel". Cette écriture qui semble sculpter décors et personnages, faisant jouer l'ombre et la lumière, accusant certains reliefs et failles et en estompant d'autres. Mais, cette fois, la magie n'a pas opéré avec la même fulgurance. L'histoire est toujours aussi forte et les personnages aussi denses, cependant j'ai ressenti un peu de gêne à mesure que ma lecture se déroulait. Comme si cette écriture magnifique tournait un peu sur elle-même et virait au "procédé". Entendons-nous bien : j'ai beaucoup aimé "Plateau"... avec un brin de déception peut-être dû à l'exigence qui était la mienne après l'émerveillement ressenti à la lecture de "Grossir le ciel".