Vous êtes ici

Profession du père
288
Date de parution: 
31/08/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253066255
Editeur d'origine: 
Grasset

Profession du père

7,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu'en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
Je n'avais pas le choix.
C'était un ordre.
J'étais fier.
Mais j'avais peur aussi...
À 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet.
S. C.
 
Quel livre ! À chaque page, il vous saisit par la pudeur du style, l’intensité des émotions, et une fascinante réflexion sur le récit : jusqu’où accepter l’irréalité du réel ? Nicolas Mouton, L’Obs.

Brillant et émouvant. Valérie Gans, Figaro madame.

L’écriture de Chalandon atteint ici un sommet de puissance. Valérie Trierweiler, Paris Match.

Les derniers avis

Profession du père est un récit moitié loufoque moitié effrayant. Quand on découvre l’enfance d’Emile, on alterne les sourires et les pincements au cœur. Les missions secrètes pour l’OAS s’enchaînement au rythme des mensonges d’André Choulans, si gros qu’ils passent encore mieux dans l’esprit du jeune garçon (pas plus crédule qu’un autre, juste seul et désireux de plaire et d’être à la hauteur).

Puis, quand le récit des années 60 passe vers celui de 2010, avec comme transition la violente rupture familiale à peine imaginable, le lecteur s’enfonce dans un texte beaucoup plus dur. L’innocence et la naïveté enfantines s’effacent et la réalité et la folie cruelle prennent le dessus.

Après avoir suivi Emile dans son enfance chaotique faite de missions et de corrections, l’empathie est forte. Très attaché à lui, la suite devient alors douloureuse. Entre distances familiales, paroles blessantes et absence d’amour, le texte se gorge de tristesse que le cœur du lecteur a bien du mal à supporter. Les mots du médecin à la fin du livre, des mots doux et simple, auront eu raison de ma retenue et réussit à me faire verser quelques larmes.

L’écriture de Sorj Chalandon est parlante, touchante et délicate. Il frappe fort sans dramatiser ni charger ses mots de pathos ou d’animosité. Il parle avec beaucoup de sensibilité de cette histoire familiale (personnelle ?) bouleversante, basée sur le mensonge et la tyrannie paternelle.
https://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/sorj-ch...

3
isabelleisapure 17 janvier 2016 ★★★★★ ★★★★★ ★★★★★  « Profession du père » est un livre magistral ! Le jeune Emile a la chance ou plutôt le malheur d'avoir un père aux multiples destins. Aussi, chaque rentrée scolaire lui pose le même problème au moment de remplir le questionnaire d'identité : Que mettre dans la case profession du père ? Pasteur Pentecôtiste, Judoka ceinture noire, parachutiste, footballeur, chanteur… ou conseiller spécial du Général de Gaulle ? Si le jeune Emile Choulans n'a jamais su quel métier noter c'est qu'il croyait aveuglément ce que son père lui racontait, accessoires à l'appui : kimono, robe de pasteur ou béret de para en évidence sur la plage arrière de la Simca Vedette paternelle… Emile reçoit dès sa plus tendre enfance une formation de soldat : réveils nocturnes, entraînement dans le froid, privation de nourriture, coups, placard de correction. L'enfant grandit sous le joug d'un père violent et d'une mère fataliste jusqu'à l'indifférence. Entre rire et larmes ce dernier opus de Sorj Chalandon est bouleversant car on se prend forcément de pitié pour un enfant aveuglé par la confiance qu'il a en son père. Et si la seule véritable profession de ce père caméléon était tout simplement : père de l'un des plus grands écrivains français contemporains ?