Vous êtes ici

Soudain, seuls
224
Date de parution: 
09/11/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253098997
Editeur d'origine: 
Stock

Soudain, seuls

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Un couple de trentenaires partis faire le tour du monde.
Une île déserte, entre la Patagonie et le cap Horn.
Une nature rêvée, sauvage, qui vire au cauchemar.
Un homme et une femme amoureux, qui se retrouvent, soudain, seuls.
Leurs nouveaux compagnons : des manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats.
Comment lutter contre la faim et l'épuisement ? Et si on survit, comment revenir chez les hommes ?
Un roman où l'on voyage dans des conditions extrêmes, où l'on frissonne pour ces deux Robinson modernes. Une histoire bouleversante.
 
 
On sort grandi de cette lecture, qui nous impose un radical face-à-face avec l’autre et, surtout, avec nous-même. Estelle Lenartowicz, Lire.
 
Quand une navigatrice écrit un roman « survivaliste » où la mer s’agite beaucoup, on n’est pas dans l'autofiction. Résultat : un livre coup de poing par une forte femme. Élisabeth Barillé, Le Figaro magazine.
 
Un roman qu’on ne lâche pas. Grégoire Leménager, L’Obs.

Les coups de coeur des libraires

Coup de coeur de la librairie Hirigoyen à Bayonne (64)

"Ils ont tout quitté et pris la mer à bord du Jason pour « conquérir leur propre toison d’or ». Lui rêveur, aventurier, elle alpiniste et prudente. Départ de Cherbourg pour les Canaries, les Antilles, le Brésil, l’Argentine jusqu’aux cinquantièmes sud. Une navigation émerveillée qui dépasse toutes leurs attentes. Entre Patagonie et Afrique du Sud, une île déserte australe les attire. C’est une ancienne base baleinière entourée d’icebergs et abandonnée aux manchots, otaries et éléphants de mer. Pendant qu’ils sont à terre, la tempête se lève, les vagues de plus en plus grosses déferlent sur le rivage : impossible de regagner le bateau qui chasse sévèrement sur son ancre et qui… disparaît pendant la nuit. Sur leur « île-prison », commence alors pour les deux naufragés « soudain seuls », une très longue et terrible lutte pour la survie. Le couple sera-t-il capable d’affronter l’angoisse, l’isolement, la faim, le froid, le face à face sans échappatoire possible ?"  MARIE HIRIGOYEN de la librairie Hirigoyen à Bayonne (64)

Les derniers avis

Un jeune couple part faire le tour du monde en voilier. Ils font une petite halte clandestine sur une île déserte entre la Patagonie et le Cap Horn. Clandestine car il est en effet interdit de s'arrêter sur cette île, réserve protégée qui reste le royaume des manchots, otaries et autres éléphants de mer... Mais l'escapade va vite tourner au cauchemar, leur voilier ayant disparu...
Passés les premiers moments d'angoisse, les deux trentenaires s'improvisent Robinson pour se nourrir, se tenir chaud. Et là, tout le talent d'écrivain d'Isabelle Autissier nous embarque vers une aventure incroyable, nous faisant ressentir la force et l'intensité de cette nature sauvage. L'histoire va progressivement virer au thriller et une incroyable tension psychologique nous tient en haleine. Le suspense de l'histoire est doublé d'une réflexion fine sur les réflexes de survie et les dilemmes qui se présentent au couple d'une part, et à chacun des protagonistes de l'autre...
Grand coup de cœur pour ce roman absolument Formidable !

3
Louise et Ludovic, la trentaine, ont décidé de partir faire le tour du monde sur leur voilier. Alors qu'ils visitent une île déserte, entre Patagonie et Cap Horn, réserve sauvage et naturelle où s'ébattent manchots et otaries, une tempête les prive de tout moyen de quitter l'île. Les voici, soudain, seuls. Ces nouveaux Robinson vont donc devoir trouver les moyens de leur survie et s'adapter à ce nouvel environnement hostile et vide. Tous deux sportifs aguerris, ils ont au moins la "chance" de pouvoir s'abriter dans ce qui subsiste d'une base baleinière. Très rapidement ils se retrouvent contraints de se nourrir d'otaries et de manchots (dépeuplant au passage l'île à vitesse grand V). Ce petit paradis perdu, qui semble n'être fait que de minéral et dont l'auteur décrit si bien les couleurs changeantes, devient une véritable prison australe, "une prison sans autre gardien que des milliers de kilomètres d'océan". Alors, après le souci des conditions de vie matérielle, le froid, la nourriture, l'habitat, le principal problème qui va se poser, c'est la (sur)vie à deux. S'ils s'efforcent de s'astreindre à une discipline et un emploi du temps rigoureux pour ne pas devenir fous, l'hiver arrive, empirant des conditions de vie déjà proches de l'insupportable. L'espoir d'être retrouvé s'est éloigné en même temps que ce navire qui est passé à proximité sans les repérer, de même que le sentiment d'être encore civilisé lorsque se pose le dilemme ultime : survivre seul(e) ou mourir à deux ? Difficile d'en dire plus sans raconter ce qui se passera finalement sur cette île ! l'écriture est sèche, efficace et évocatrice, on est aux côtés de ces tragiques Robinson, on frémit en songeant que tout cela ne peut que mal se terminer, et on s'interroge. Et moi, je ferai quoi ? Redoutable efficacité et incitation à la réflexion : que devient l'homme civilisé lorsqu'il n'a plus rien ?