Vous êtes ici

Tant de chiens
224
Date de parution: 
31/05/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253085959
Editeur d'origine: 
Asphalte

Tant de chiens

7,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Encore une mauvaise période pour Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili. Son partenaire Jiménez vient de mourir au cours d'une fusillade avec des narcotrafiquants. Pire, le défunt semble avoir été mêlé à des histoires sombres, et il avait les Affaires internes sur le dos. Par curiosité autant que par désœuvrement, Santiago commence à mener l'enquête, et retrouve une jeune femme qu'il connaît bien, Yesenia. Tous deux ont grandi dans le même quartier avant que leurs chemins se séparent. Entretemps, Yesenia a connu l'enfer : séquestrée et violée par son beau-père, elle ne vit plus que pour se venger. Au nom de leur amitié passée, elle va demander à Santiago d'abattre son bourreau...
Après Les Rues de Santiago, Boris Quercia nous plonge une nouvelle fois dans un univers chilien ultra noir.
 
Santiago Quiñones est le prototype du flic déjanté et hyper attachant, avec qui le lecteur vibre et tremble à chaque page. Bernard Poirette, RTL. 

Les derniers avis

3
Blogueur

un petit livre de 220 pages qui se lit très rapidement.
Le gros point positif est que j’ai accroché dès le début, l’histoire commence sur un passage sombre : la mort de Jimenez.

3
Après avoir enterré Jimenes, son collègue tué au cours d'une fusillade, Santiago Quinones doit répondre à l'enquête des Affaires Internes sur le trafic de drogue dont se serait rendu coupable le défunt. Jimenes, ripoux ? Quinones n'y croit pas tellement mais après tout connaissait-il vraiment ce type muté de Valparaiso pour on ne sait quelles raisons inavouables ? Alors qu'il est soupçonné de complicité et étroitement surveillé, il retrouve Yesenia, une amie d'enfance qui lui confie son effroyable histoire et le charge de supprimer son beau-père, le bourreau qui l'a violée dans son enfance. C'est ainsi que Santiago se retrouve embarqué dans une machination diabolique qui l'oblige à se méfier de tous. Les personnages les plus hauts placés, politiques, financiers, policiers..., sont compromis et prêts à tout pour éviter le châtiment. Traqué de tous côtés il poursuit l'enquête (à moins que ce ne soit elle qui le poursuive !) afin de faire éclater son innocence ainsi que celle de Jimenez et de mettre fin à un odieux trafic d'enfants. Magistralement menée, la narration à la première personne provoque un effet inquiétant qui plonge le lecteur en pleine paranoïa. En qui peut-on avoir confiance ? Que manigançait Jimenez avec le groupe de La Nouvelle Lumière ? Quel cadavre va-t-on trouver derrière chaque porte que l'on entrouvre ? L'intrigue semble s'épaissir à chaque péripétie et l'identification au narrateur est totale. Si bien que l'on frémit, on tremble, on se méfie sans jamais savoir où se trouve la réelle menace. Une atmosphère très noire pour ce bon roman qui m'a tenue en haleine de bout en bout. C'est bien fait et c'est très efficace sans être mirobolant d'originalité.