Vous êtes ici

Beauté parade
256
Date de parution: 
11/05/2016
EAN : 
9782253066170
Editeur d'origine: 
Anne Carrière

Beauté parade

6,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Un jour, leur patron est parti avec la caisse. Depuis, Lin Mei et ses collègues du petit salon de beauté tiennent les lieux, décidées à rester coûte que coûte. Et si elles continuent à soigner les ongles et les cheveux, désormais elles s'occupent aussi de leurs droits, de la reconnaissance de leur travail et de leur dignité.
Comment, parti de Chine ou d'Afrique de l'Ouest avec l'espoir d'un meilleur destin, se retrouve-t-on dans un pays étranger, sans autre bien qu'un ventilateur pour sécher les ongles ou une paire de ciseaux ? Sylvain Pattieu, pour trouver des réponses, a tenu sur plusieurs mois la chronique de ce microcosme chaotique, de cette petite boutique effervescente qui concentre les failles et les espoirs du monde contemporain.
 
Un livre essentiel. Delphine Peras, L’Express.
 
Beauté parade donne voix et visages aux précaires de notre société mondialisée. Au service non pas d’une cause, mais du réel. Catherine Simon, Le Monde.

Les derniers avis

3
Boulevard de Strasbourg, Xème arrondissement de Paris. Des rabatteurs incitent les passants à entrer dans les salons de coiffure-manucure qui bordent la rue. Celles et ceux qui y travaillent sont pour la plupart des personnes sans papiers, venues d'Asie e d'Afrique. Etroitesse des boutiques, manipulation de produits nocifs, manque d'aération, manque de protection, manque de considération... l'attente désespérée d'une carte de séjour mettent les employés à l'entière merci de leurs patrons et les empêchent de protester contre les conditions de travail insupportables. En 2014, dans la boutique sise au numéro 50 du boulevard, le patron s'évanouit dans la nature. Après deux mois de travail sans salaire, sept des employées décident d'occuper les lieux. Lin Mei, Fengzhen, Madissou, Yangpin, Gang, Adja et Souqin se déclarent en grève, la première dans ce secteur d'activité. Pendant 3 mois, la boutique devient le lieu de leur résistance. Syndicalistes, militants, soutiens, familles, amis, curieux passent, échangent, traversent ce lieu que les grévistes se sont réapproprié. A l'écoute, attentif aux liens qui se créent mais aussi aux histoires individuelles de chaque personne, Sylvain Pattieu écrit la chronique de ces jours où les soumis ont relevé la tête. Aux paroles respectueusement recueillies, il adjoint les informations nécessaires pour décortiquer le fonctionnement du système vicieux qui asservit les clandestins. Soucieux de replacer chacun dans son histoire singulière et unique, il évite toute généralisation et décrit avec une finesse extrême un état des lieux désastreux. Un reportage aux allures de roman social qui déborde d'empathie et d'humanité.
3
Blogueur

Beauté parade est un livre qui fait du bien car il est foisonnant, engagé, émouvant à de nombreux égards. A la fois par ses portraits attachants et par la sincérité brute qui s’en dégage. C’est également un cri d’amour au 10ème arrondissement de Paris, ce quartier si « gentrifié et populaire à la fois. Les très pauvres et les moyens riches. (…) Tout n’y est pas encore joué. Tout n’est pas lisse, pas homogène. » Pour y avoir vécu enfant, dans une rue qu’il évoque, connaissant ces boutiques de Château d’Eau, la mixité qui règne dans le quartier, le mélange bouillonnant de sa population, je ne pouvais qu’être conquise. Un livre à découvrir, pour ne plus jamais dire « je ne savais pas ». Pour ma part, je n’en ai pas fini avec ce jeune auteur.