Vous êtes ici

Des Fleurs et des épines
384
Date de parution: 
04/05/2016
EAN : 
9782253098584
Editeur d'origine: 
JC Lattès

Des Fleurs et des épines

7,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Après un an passé en Afrique pour échapper à un compagnon violent, Julie rentre à Paris et retrouve avec bonheur sa sœur Lorraine, fleuriste, ses enfants et ses parents qui vivent en Dordogne.
Devenue une sage-femme expérimentée, elle trouve très vite sa place dans la clinique du docteur Victor Le Crétois, qui la prend sous sa protection. Sa rencontre avec Sophie, une amie de son neveu Bastien, mère porteuse pour financer ses études, va troubler son fragile équilibre. L'amour de Victor, de vingt-cinq ans son aîné, suffira-t-il à lui redonner confiance ? Pourra-t-elle aider Sophie dans le dilemme de la gestation pour autrui ?
Dans ce roman très actuel, Valérie Gans met en scène avec tendresse des hommes et des femmes d'aujourd'hui en route pour ce qu'ils croient être le bonheur.
 
Un roman salutaire qui invite à la réflexion. Julie Malaure, Le Point.
 
Un passionnant miroir de notre société. Bernard Babkine, Madame Figaro.

Les derniers avis

3
Blogueur

Ce livre est inclassable, entre saga familiale et roman sociologique. Très inscrit dans l'air du temps et dans les nouveaux modes de vie. On y fait connaissance (je n'avais pas lu le premier tome de la série) avec des hommes et des femmes qui pratiquent un certain art de vivre, un peu dans l'esprit du film le Coeur des Hommes, en plus tendre, et plus féminin, voire féministe.

Les fleurs sont partout, pas seulement dans le titre. Elles composent une sorte de métaphore aux diverses facettes du bonheur. Les épines étant le revers de la médaille en quelque sorte.

Le livre traite le sujet des violences faites aux femmes et de leur place dans le monde du travail. Il aborde avec beaucoup de finesse la question de la Gestation pour autrui. On joue un peu à l'apprenti sorcier en faisant des enfants qui auront deux papas ou deux mamans. Après avoir pointé cette pratique en usant d'arguments très pertinents, Valérie Gans réussit à imaginer un dénouement inattendu (p. 348) et probablement heureux.

D'une manière générale Valérie Gans (qui a dit en interview avoir subi elle-même un pervers narcissique) a une vision positive de la vie et c'est ce qui fait du bien. Elle ne minimise pas les problèmes mais elle laisse entrevoir qu'une solution n'est pas illusoire. On peut penser d'ailleurs à Agnès Ledig, notamment avec Pars avec lui.

Ce qui est très réussi dans son roman c'est la place qu'elle accorde aux hommes. Loin d'être tous pervers ou faibles il y a des êtres qui sont valeureux et à côté desquels il ne faudrait pas passer sans les voir. Le message est beau et on a envie de connaitre la suite du déroulement du parcours de vie de ses personnages.

3
Blogueur

Valérie Gans aborde des thèmes bien d’actualité dans ce nouveau roman et elle le fait avec beaucoup de tact, d’humour et de malice aussi. Pas facile de parler du mariage pour tous et des problèmes de gestation pour autrui sans tomber dans le glauque ou le trop consensuel, le trop lisse. Ici, elle aborde les problèmes de front, sans se voiler la face, elle nous fait voir la réalité et cela nous invite tous à réfléchir à ces sujets si modernes qui continuent de diviser et secouer la société.
C’est aussi un réel bonheur de retrouver des personnages auxquels nous nous sommes attachés au fil des pages, au fil des romans. On les voit grandir, murir, s’affirmer, douter, rêver, aimer, vivre tout simplement. On les connait bien et pourtant, ils parviennent encore à nous surprendre, à nous faire sourire ou trembler. On a surtout envie de les voir heureux, ils le méritent vraiment après tout ce qu’ils ont vécu, surtout Julie.

Encore une belle histoire de transmission familiale, de femmes et d’enfants. C’est touchant, frais et moderne, cela nous parle d’espoir, d’amour, de joie et c’est fait avec une telle tendresse que cela ne peut que nous émouvoir profondément !