Vous êtes ici

Destins de l'adoption
352
Date de parution: 
12/02/2014
EAN : 
9782253176831
Editeur d'origine: 
Fayard

Destins de l'adoption

6,90€

Détails promotions contenus

Pourquoi est-il si long et si compliqué d'adopter un enfant ? L’amour ne suffit-il pas à créer une famille ? Loin de cette illusion, l’auteur dévoile une réalité plus complexe et moins rose : l’adoption peut, comme toute relation, échouer. Enfant perturbé, parents non préparés, confusion entre adoption et engagement humanitaire… la liste des causes entraînant un « échec » de l’adoption est aussi longue que méconnue. Fort de son expérience de pédopsychiatre et psychanalyste, Pierre Lévy-Soussan livre ici, à travers des cas concrets, les clés pour préparer l’adoption, éviter ses écueils et surmonter ses crises. Adoption humanitaire, vide institutionnel, parents séniors ou couples homosexuels, voici un ouvrage sans langue de bois, politiquement incorrect mais psychologiquement éclairant sur l’adoption.

Pierre Lévy-Soussan est pédopsychiatre, psychanalyste et chargé de cours à l’Université Paris-Diderot. Expert reconnu de l'adoption, il a notamment été auditionné à l’Assemblée Nationale et au Sénat, sur la question de l’homoparentalité. Destins de l’adoption est son troisième ouvrage.

Les derniers avis

3
ce livre est consternant de mauvaise qualité. Il serait l'oeuvre d'un docteur, psychanalyste. Il est en fait un très mauvais écrit (fautes de français, phrases maladroites qu'un prof de collège retomberait....) signé par un "militant" qui ne s'affiche par franchement, si ce n'est pas le conservatisme qui transpire tout au long des "témoignages" qu'il évoque, à partir de son expérience de cabinet. M. Levy-Soussan s'est élevé en 2012 contre l'adoption par des couples homos : pour lui l'enfant adopté "doit pouvoir fantasmer une scène de naissance possible, encore faut-il qu'elle soit crédible. C'est dire l'ouverture d'esprit... Son crédo : tous les enfants ne sont pas adoptables (qui dit le contraire ?????) et surtout, tous les candidats parents ne sont pas valides pour adopter. C'est bien possible, mais les arguments de M. Lévy-Soussan sont bien pauvres et bien trop "clichés" pour apporter de l'eau au moulin du débat. Parmi les "approximations" et les "facilités" qu'il s'autorise : une interminable digression sur le jugement de Salomon, qui pour "identifier" la "bonne" mère de la mère perfide, proposa de ... couper en deux l'enfant qu'elle se disputait, poussant ainsi les deux demandeuses à une réaction de sincérité. Est-il réellement scientifique de prendre une telle parabole pour ... un exemple, et a fortiori une "preuve" de ce que doit être l'attachement maternel ou paternel? Ce n'est pas sérieux.... et ça ne devient même malhonnête... Quant aux "affaires" sélectionnées pour étayer le discours, on est consterné par le manque de précision (dates, lieux ... tout est approximatif !!!), là encore on est TRES loin de la rigueur qu'on peut attendre d'un docteur... A fuir...