Vous êtes ici

Elle voulait juste marcher tout droit
416
Date de parution: 
21/03/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253074007
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Elle voulait juste marcher tout droit

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsque Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son drôle de tatouage sur le bras. C'est le début d'un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de son passé, et quitter l'enfance pour toujours.
Comment trouver son chemin dans un monde d'adultes dévasté par la guerre ? Avec une extrême sensibilité, Sarah Barukh exprime les sentiments et les émotions d'une enfant prise dans la tourmente de l'Histoire.
 
Un très beau premier roman.  Femme actuelle.

Les coups de coeur des libraires

Merci à Sarah Barukh pour sa générosité et son authenticité

Voici le choix de ISABELLE THEILLET, de la librairie Mots & Motions, à Saint-Mandé (94) : 
 
Alice a 5 ans et habite avec sa nounou Jeanne une ferme à Salies-de-Béarn. Nous sommes en 1943. « C’est parce que c’est la guerre », est l’unique explication qu’elle reçoit sur ce qui se passe autour d’elle. Nous allons la suivre jusqu’en 1947, à Paris, après un séjour incroyable à New York, et nous attacher à cette courageuse fillette qui devra comprendre seule ce que le monde a traversé pendant toutes ces années.
J’ai lu beaucoup de romans sur la Seconde Guerre mondiale, ce qui fait l’originalité et la force de celui-ci, c’est l’innocence d’Alice : tout est vu à travers ses yeux d’enfant. Elle ne sait pas ce qu’est un « Juif », encore moins un déporté et un camp de concentration. La période de l’après-guerre lui permettra de découvrir qui étaient ses parents (bel hommage, au passage, aux résistants et aux photographes de guerre). Vous ne pourrez pas lâcher ce premier roman très touchant. 

Les derniers avis

3
Blogueur
Un roman historique que j’ai pris plaisir à découvrir et qui m’a bluffé d’une certaine façon, puisqu’il s’agit d’un premier roman.
La plume de Sarah Baruck est très agréable, douce et l’auteur sait transmettre des émotions via ces personnages. Ce roman aborde la thématique de l’après-guerre au travers divers personnages, et on peut se rendre ainsi compte, des séquelles que celle-ci laisse. Les personnages sont attachants à leurs façons et Alice, du haut de ses 10 ans apparait comme une petite fille fragile et courageuse. Son innocence contraste avec les réalités de cette période qui n’est pas plus simple. Malgré les bons moments, la fin m’a déçue, les 200 dernières pages m’ont parues assez longues. Ce qui dommage avec tout les reste de ma lecture.
C’est néanmoins un livre agréable à découvrir, tout comme son auteur.  
3
Blogueur
Je me suis particulièrement attachée au personnage d’Alice. Cette petite fille qui va être obliger de grandir plus rapidement. Elle va devoir travailler pour avoir de l’argent et notamment pour s’acheter une flûte traversière.
J’ai été touchée par la première partie du roman où personne ne veut répondre aux questions qu’elle se pose et la seule réponse qu’elle obtient c’est "parce que c’est la guerre" .
L’auteure a su créer un personnage en cohérence avec son âge. Ses réactions sont réels. De plus, j’ai aimé voir l’évolution de cet enfant, comme elle a su se grandir.
 
Alice va croiser la route d’un certain Vadim (je vous en dis pas plus sur ce personnage), mais leur relation est très belle. Ce sont deux personnages marqué par la guerre et ont maintenant besoin de liberté et doivent se reconstruire.
 
J’ai trouvé l’histoire très bien construite et sans incohérence. L’auteure a très bien su doser les rebondissements et créer un rythme haletant. Elle tient le lecteur en suspens jusqu’à la fin du roman où tout nous est révélé. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. On peut même dire que j’ai dévoré le roman puisque j’ai lu les 300 pages d’un coup ! 
 
En bref, "Elle voulait juste marcher droit" est un roman touchant, à l'histoire passionante. Les révélations ont su me surprendre. Je recommande ce roman très fortement !