Vous êtes ici

Guérilla Social Club
288
Date de parution: 
03/10/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253258049
Editeur d'origine: 
Préludes

Guérilla Social Club

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Deux hommes disparaissent à Madrid. Un autre à Paris et une femme à Buenos Aires. Chaque fois, le même scénario : les victimes sont enlevées et leur cadavre retrouvé mutilé. Toutes ont aussi un passé commun : leur combat contre les dictatures d’Amérique latine dans les années 1970 et 1980.
Parmi ces disparus figure l’un des amis du journaliste madrilène Diego Martín. Il décide de se pencher sur cette affaire pour son émission de radio, aidé par la détective Ana Durán, sa complice de toujours, et par l’avocate Isabel Ferrer.
Une enquête de tous les dangers qui va les mener de l’Espagne à l’Argentine en passant par le Chili, et les obliger à se confronter aux fantômes de l’Histoire. Ce qu’ils découvriront fait froid dans le dos, car, quarante ans après l’opération Condor, le rapace continue de voler.
L’auteur de l’acclamé Mala Vida, finaliste du Grand Prix des lectrices de Elle, revient avec un nouvel opus, plus haletant que jamais, à cheval entre l’Europe et l’Amérique latine, où le passé vient frapper à la porte d’anciens guérilleros… Ennemis un jour, ennemis toujours.

Diablement réussi. Paris Match

Marc Fernandez s’ avère un redoutable conteur. M, le magazine du Monde

Si Orwell avait rencontré Almodóvar,
cela aurait donné quelque chose dans ce goût-là.
Le Point

FINALISTE DU GRAND PRIX DES LECTRICES DE ELLE

Les coups de coeur des libraires

Un auteur de talent

Révélé en 2015 par le succès de son premier roman Mala Vida (Le Livre de Poche) – une enquête terrifiante dans l’Espagne franquiste –, Marc Fernandez, journaliste expert de l’Amérique latine, prouve avec Guérilla Social Club qu’il est bien un auteur de talent.

« Tous sans exception y ont eu droit, le même message par mail : “On t’a loupé à l’époque. On ne te loupera pas aujourd’hui”. »

Été 2016, Madrid, Paris, Buenos Aires, même modus operandi : les quatre personnes ayant reçu ce message ont été enlevées, torturées puis tuées. Leur point commun, ce sont tous des anciens guérilleros du commando Libertad. Ensemble, ils ont mené la lutte contre les dictatures sud-américaines dans les années 1970-1980. Au même moment, à Madrid, Diego Martin, journaliste et animateur sur Radio Uno, apprend par un de ses informateurs que son ami Carlos Bravo, réfugié chilien depuis 20 ans, fait partie des victimes. Pour son émission, « Ondes Confidentielles », mais surtout pour son ami et pour la vérité, Diego Martin se jette corps et âme dans une enquête périlleuse afin de réunir les pièces sombres d’un puzzle qui va le mener de l’Europe à l’Amérique Latine, en compagnie d’Ana, sa complice détective, et d’Isabelle, avocate de l’association des Mères de la place de Mai à Buenos Aires. Pour elles aussi, cette affaire fait ressurgir des traumatismes enfouis. C’est le réveil de la bête !

Marc Fernandez déroule sa trame à un rythme effréné, celui de l’urgence à résoudre cette affaire pour éviter que l’horreur ne se répète. Son style journalistique, puissant comme le choc dans lequel sont plongés ses personnages, va à l’essentiel sans pour autant renoncer à donner de l’épaisseur à sa trame. Victor del árbol définit, entre autres et très justement, Marc Fernandez comme l’auteur des « histoires de silences et d’amnésies, de vaincus et d’oubliés. » Du livre refermé reste une empreinte, une ambiance, une envie de se plonger dans la grande Histoire de ce continent en écoutant Buena Vista Social Club. Et surtout de retrouver ces personnages dans une autre enquête.

CÉCILE LAXALT, Librairie Elkar, Bayonne

Les derniers avis

4
Blogueur

J ‘ai eu un petit peu peur au début avec cette lecture car je me suis vite aperçue que ce roman faisait partie d’une « saga », les personnages avait déjà été présentés dans MALA VIDA…que je n’ai pas lu…Mais pas de soucis, Marc Fernandez présente un petit récapitulatif dans les premiers chapitres qui a fait que je ne me suis pas du tout sentie perdue.

J’ai adoré ma lecture, de manière générale j’adore quand un auteur allie son histoire à notre Histoire. Même si mes connaissances sur les dictatures subies par les pays d’Amérique Latine n’est pas très étendue, je me suis laissée embarquée par cette histoire et ses personnages très attachants.

Le livre est court et haletant , il se dévore extrêmement (trop) vite . Marc Fernandez nous donne très vite les éléments importants à connaitre et nous voilà pari avec lui dans cette histoire qui m’a donné des sueurs froides.J’ai beaucoup apprécié l’alchimie entre les personnages , ce groupe d’amis très soudés m’ a beaucoup touché.

Ce roman mêle à merveille : intrigue policière, Histoire et politique.

BREF … une très bonne lecture, qui m’a terriblement donné envie de lire MALA VIDA le premier opus de cette saga de Marc Fernandez et de continuer avec BANDIDOS.