Vous êtes ici

Hier encore, c'était l'été
384
Date de parution: 
10/05/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253069867
Editeur d'origine: 
Fayard

Hier encore, c'était l'été

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  
 
On s’attache vite aux personnages de ce premier roman émouvant sur l'amitié, les sentiments, mais aussi sur la famille et les choix qui nous façonnent.   Télé loisirs.

Les coups de coeur des libraires

Des personnages plus attachants les uns que les autres !

Voici un avis tout droit venu d'Arcachon, où le Camion qui Livre fait une pause pendant sa tournée 2017. Place aux mots d'Anne Giraudeau, de la Librairie Générale d'Arcachon :

" Roman d'amour et d'amitié, voici l'histoire d'une génération. Une génération pour qui la famille et les amis représentent tout, empreinte de doutes mais faisant preuve aussi d'une formidable énergie face aux épreuves que tout un chacun connaît. Chaque soir d'été, au bord du lac qui a vu leurs familles grandir dans leurs chalets voisins près de Genève, la bande d'amis se retrouve et refait le monde entre les éclats de rires et la complicité insouciante de leurs 20 ans. Mais quand vient l'hiver avec un retour à une réalité parfois plus lourde, la solidité de leurs liens ne faiblit pas. Leurs histoires se mêlent et s'entremêlent faisant ainsi de ce livre un formidable roman de vies et d'émotions peuplé de personnages les plus attachants les uns que les autres!"

Les derniers avis

3
Blogueur

On  aime forcément Alex, Marco, Sophie, et les autres.  On les aime parce que dans chacun d’eux, il y a, je pense,  un peu de nous.  Alors, on rit, on pleure parfois, on se laisse porter tout au long de l’histoire.

L’écriture de Julie de Lestrange est douce, fraîche, fluide, simple et si belle !

On traverse une décennie  (presque) comme on franchit la porte d’un jardin : avec émerveillement, le temps est suspendu. 

3
Véritable coup de foudre pour le livre de Julie Lestrange, "Hier encore, c'était l'été" Pourquoi ? * des sentiments entre toutes ces personnages, * de la sensibilité quand elle raconte ces ressentis lors d'une rupture amoureuse ("Il restait quelques cadres photos. Elle avait pris la peine de remplacer une photo de leur couple par une autre sur laquelle Alexandre tenait sa sœur par l'épaule." "L'échec lui donnait la nausée. Il se sentait perdu, ne savait plus dans quelle direction aller." "Si la rencontre n'avait pas eu lieu, il n'aurait pas eu à endurer cette souffrance terrible, ce sentiment d'échec accompagné de celui de perte, cette double peine. S'il n'avait pas rencontrer Marie, il n'aurait pas su ce qu'aimait voulait dire." "La chute était fracassante." "Du jour au lendemain, il fallait décréter que l'autre n'existait plus. Mais, les sentiments, eux, existaient toujours."...) * de la gentillesse quand la grand-mère vieillit, meurt ("Il se les imagina assis sur un coin de nuage en train de boire l'apéritif.") * de la tendresse quand l'amitié renait tout doucement entre ces deux jeunes hommes comme quand on a été déçu par quelqu'un * du suspens tout au long du livre en suivant la vie de ces deux familles, * de l'envie de continuer à vivre avec eux, d'avoir une suite, * de la tristesse de les quitter, eux, si sympathiques.