Vous êtes ici

Holy Lands - Les Terres saintes
192
Date de parution: 
07/09/2011
EAN : 
9782253157519
Editeur d'origine: 
Stock

Holy Lands - Les Terres saintes

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Saviez-vous qu'en Israël on se servait des porcs pour pourchasser les terroristes ? Ainsi Harry Rosenmerck, juif ashkénaze, cardiologue parisien, a tout quitté pour devenir éleveur de cochons en Terre sainte. […] David, le fils d'Harry, auteur de théâtre à succès, homosexuel, écrit à son père qui ne lui répond jamais. La fille d'Harry, Annabelle, quitte New York pour fuir un chagrin d'amour. Et enfin son ex-femme, qui se découvre un cancer et revisite leur histoire d'amour et ses zones d'ombre. C'est un roman sur les limites de chacun, sur les élans du cœur qui restent coincés dans la gorge, sur les instants qui passent et qu'on n'a pas su saisir. Sur la petite histoire dans la grande. A.S.

Et Amanda Sthers abat quelques murs d’incompréhension avec une salutaire vitalité. B. B., Marie France.

Ce livre émouvant donne envie de reconquérir le présent par l’amour. David Foenkinos pour Psychologies magazine.

Actualités

Nous vous donnons rendez-vous pour des dédicaces avec Amanda Sthers lors des dates suivantes : Le 10 décembre à Bordeaux : Librairie Mollat de 18h15 à 19h15. Le 11 décembre à Lyon : Fnac de Bellecour de 18h30 à 19h30. Le 17 décembre à Strasbourg : Librairie Kléber de 18h à 19h. Le 18 décembre à...

Les derniers avis

3
C’est un roman qui peut sembler tirer par les cheveux, trop « gros », trop tout. Mais fait de dialogues et de correspondances, il met en lumière toutes ces choses qu’on ne se dit pas, les envies de faire un pas vers l’autre et de briser la glace sans jamais y arriver comme prisonniers de leur histoire (personnelle et historique). C’est un roman à l’humour « juif », c’est un roman sur la vie, c’est un roman d’Amour. Leurs liens sont forts, leurs liens sont conflictuels. Au fil des pages, on s’interroge sur nos relations, notre vision du monde et une fois la dernière page fermée nous n’avons qu’une envie, le recommencer.