Vous êtes ici

nouveauté
Horrora Borealis
288
Date de parution: 
22/08/2018
EAN : 
9782253258056
Editeur d'origine: 
Slatkine

Horrora Borealis

7,40€
6,99€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Sur les rives du lac de Neuchâtel, en Suisse, des coups de feu éclatent en plein festival de musique. Le site est évacué. La grande scène devient le théâtre d’une prise d’otages. Un négociateur intervient. Le groupe d’intervention de la police s’organise. Dans l’esprit de Walker, une seule question compte : que s’est-il passé en Laponie ? Ses souvenirs sont flous. Mais il est clair que, de longue date, il ne croit plus au Père Noël. Et vous, y croyez-vous encore ?

Le Maxime Chattam suisse. L’Express.

Actualités

Rencontrez Nicolas Feuz au Livre sur les quais, à Morges (Suisse) du 31 août au 2 septembre ! "Le roi du polar helvétique" (France 3) vous parlera de sa dernière nouveauté, Horrora Borealis, un thriller à la construction implacable et aux multiples rebondissements. Retrouvez tout le...

Les coups de coeur des libraires

L'horreur boréale vous guette...

La famille Walker quitte la Suisse pour partir en vacances en Laponie. Les parents et leurs 3 enfants vont vivre un séjour cauchemardesque dont ils ne reviendront pas tous ensemble. Secrets enfouis, suspens, scènes d'horreur et une fin vraiment très réussi... Nicolas Feuz est un auteur à suivre !

Caroline de FNAC Rosny 2

Les derniers avis

4
Blogueur

On m'avait beaucoup parlé de Nicolas Feuz et des écrits. Alors quand l'opportunité d'en lire enfin un s'est présenté à moi, je n'ai pas refusé. Et au début, c'était très mal engagé. A tel point que je n'étais pas sûre de pouvoir continuer ma lecture. Dans un premier temps, la période choisit pour le lire n'était pas très adaptée, ensuite j'étais beaucoup trop fatigué pour me concentrer réellement dans cette lecture. Mais j'ai persévéré et je n'en suis pas déçu.

Avant toute chose si vous souhaitez lire ce livre, préparez-vous à des longueurs piquantes. Car il faut le dire, Nicolas Feuz prends son temps pour installer l'univers, pour que toutes les pièces se mettent en place tout en vous balançant quelques phrases intrigantes par-ci, par là. Pour être tout à fait honnête, je n'aime pas qu'on tourne autour du pot et c'est clairement ce qu'a fait l'auteur et ce qui m'a le plus agacé. Pourtant quand enfin toutes les pièces du puzzle ont eu finis de s'emboîter les unes aux autres, tout est devenu clair. 

Nicolas Feux alterne deux phases de la vie de son personnage principal dans l'histoire, une zone de son passé (l'histoire en Laponie) et son présent (la prise d'otage). Un chapitre après l'autre. Je dois dire que par moment, cela m'a perdu. J'avais quelque peu de mal à me concentrer pendant plus d'un chapitre (la fatigue ne me permettait pas de discerner les chapitres...).

Malgré tout, je reconnais le talent de l'auteur, une plume incisive qui nous fait ressentir la violence du froid de Laponie, et captivante surtout car en dépit de tout ce qui me pousser à ne pas persévérer dans ma lecture, j'avais ce besoin d'en connaître la finalité. 

Cependant aux trois quarts du livre, l'auteur ne nous laisse plus aucun répit. Les révélations se succèdent, certaines incroyablement surprenantes, d'autres bien plus prévisibles. L'histoire se révélait de plus en plus sombre, malsaine, et aussi glaçante que la Laponie, elle-même. Et surtout, il m'a induite en erreur en ce qui concerne l'identité de son personnage principale, c'est d'ailleurs ce qui m'a le plus agréablement surprise venant de l'auteur. Ce retournement de situation complètement inattendu.