Vous êtes ici

Je ne sais pas dire je t'aime
264
Date de parution: 
28/03/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253073499
Editeur d'origine: 
Anne Carrière

Je ne sais pas dire je t'aime

7,40€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Paris, tu l’aimes ou tu la quittes. C’est une injonction quotidienne pour qui se retrouve la joue écrasée contre la vitre d’un métro bondé ou se fait bousculer sur le trottoir par un type mal dégrossi.
Dans ce tohu-bohu parisien, Francine déterre un passé longtemps enseveli devant un guichet d’état civil  ; Juliette rêve d’avoir la beauté fulgurante d’une actrice qui éclate de rire sur un tapis rouge  ; Joachim devient célèbre malgré lui en se faisant larguer en direct à la télé  ; Ben essaie de ne pas finir comme ceux qui picorent leurs petits pois, le nez dans l’assiette, sans adresser un mot à l’autre.
Un chassé-croisé plein d’humour et de tendresse au cœur d’une ville, épicentre de l’amour, où il est parfois difficile de se dire je t’aime.
 
Une écriture tout en finesse.  Delphine Peras, L’Express.

Actualités

En ce vendredi fort ensoleillé, deux auteurs vous attendent sur les plages de Saint-Jean-de-Luz : Virginie Grimaldi et Baptiste Beaulieu. Les réjouissances commencent à 17h (et même un peu avant), avec au programme : atelier d'écriture, dédicaces, sourires, et même fous rires... Un grand moment...

Les derniers avis

Portrait de Un brin de Syboulette
5
Blogueur

Dans « Je ne sais pas dire je t’aime », Nicolas Robin aborde le problème de la solitude bien connu de notre société actuelle… Chaque personnage vit sa solitude différente mais réelle… Francine vit la solitude de sa mère et l’absence d’un père. Juliette est tout simplement seule dans sa vie (malgré la présence de sa psy!). Joachim se retrouve seul suite à une émission de téléréalité même si celle-ci lui apporte une certaine célébrité. Et Ben est à jamais seul dans son couple. Cette solitude est connu de tous, elle n’est pas vécue de la même manière par chacun mais elle est bien présente… Paris, cette grande et jolie ville, accentue à sa façon ce sentiment de solitude vécu par nos quatre personnages. Mais c’est aussi Paris et ses hasards qui va faire que leurs destins vont finir par se croiser!
La plume de Nicolas Robin donne au roman un ton léger dans un premier temps mais ce n’est qu’une impression car l’auteur nous livre en fait des personnages comme vous et moi: Juliette peut être moi, Francine une amie de votre mère, Ben votre meilleur ami et Joachim mon voisin. En fait, « Je ne sais pas dire je t’aime » est un roman sur la vie normale de personnes évoluant dans la même société avec chacun leurs soucis qui vont les guider dans leur vie. J’ai beaucoup aimé les traits d’humour de l’auteur mais aussi les moments plus sérieux, plus difficiles dirais-je.
Les chapitres sont courts, vivants, entrainants. À chaque chapitre son personnage donc le lecteur tourne les pages encore et encore afin de savoir ce qu’il arrive à chacun. Et chaque début de chapitre est un clin d’œil au chapitre précédant ce qui fait qu’il y a aucune rupture dans la lecture. J’ai ressenti de l’empathie pour tous, j’ai appris à les connaître, à les comprendre et à espérer le mieux pour chacun car ils le méritent tous!!

3
Blogueur
 Je l’ai ouvert avec un sentiment de légèreté, qui ne m’a pas quittée tout au long de ma lecture. Et je l’ai refermé surprise et profondément touchée.
 
J’ai vraiment aimé la narration de ce roman. Les chapitres sont courts, ce qui donne envie de poursuivre sans voir les pages défiler. C’est un roman sans prétention, j’ai vraiment eu l’impression que l’auteur écrivait avec son coeur, sans trop se prendre au sérieux. Il aborde des sujets pourtant douloureux comme les femmes tondues après la guerre pour avoir couché avec l’ennemi, la pédophilie, l’homophobie… mais toujours avec douceur, et même humour sans jamais sombrer dans la moquerie.
 
Sous-couvert de légèreté et de simplicité, l’auteur a réussi à aborder des sujets marquants, forts, tout en me surprenant à la fin par un revirement de situation auquel je ne m’attendais absolument pas. J’ai vraiment été très touchée par cette lecture qui, à mes yeux, était parfaite.
 
Voici une lecture sans prétention qui m’a fait beaucoup de bien. L’écriture de Nicolas Robin est d’une douceur et d’une simplicité bienvenues, ce qui ne l’empêche pas d’aborder des sujets douloureux et marquants avec beaucoup de bienveillance. J’ai été très touchée par le sort de nos quatre héros de l’ordinaire (surtout par Ben), et je peux affirmer avec certitude que je serai au rendez-vous pour les prochains romans de l’auteur.