Vous êtes ici

La Fille du chaos
448
Date de parution: 
20/04/2016
EAN : 
9782253132967
Editeur d'origine: 
Wombat

La Fille du chaos

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  
Naruhiko a hérité des pouvoirs visionnaires de sa grand-mère chamane. Pour apprendre à contrôler ses dons, l’adolescent retourne sur la terre de ses ancêtres afin d’y subir un éprouvant rite d’initiation. Dans ses rêves apparaît Mariko.
Lycéenne devenue amnésique, celle-ci est séquestrée par un homme qui abuse d’elle et la conditionne au meurtre. Une fois libérée, elle est vite happée par la violence des bas-fonds de Tôkyô. Elle rencontre Sanada, un professeur d’université qui va se servir de la jeune fille comme machine de guerre contre une société aliénée et corrompue qu’il abhorre.
Unissant trois destins, ce spiritual mystery (« polar spirituel ») convoque le chamanisme et les forces surnaturelles d’un Japon millénaire pour mieux dénoncer l’enfer d’un monde qui a perdu son âme.
 
La Fille du chaos mixe la violence d’un thriller urbain et les sortilèges des contes fantastiques ruraux. François Angelier, Le Monde des livres.

Les derniers avis

3
Blogueur

Le jeune Naruhiko souffre de narcolepsie et peu à peu, découvre que ses absences lui permettent de développer des dons de voyance.  D'abord exploité par des individus sans scrupules, il se rend compte qu'il a hérité des pouvoirs de sa grand-mère, chamane et décide de suivre son exemple.

Son initiation est fort éprouvante mais le jeune garçon tient bon et se découvre une quête : apporter de l'aide à une jeune fille apparue dans ses rêves.  Une jeune fille autour de qui le sang semble couler à flot...

Le roman débute avec Naruhiko et sa destinée qui se précise : la route pour devenir chamane est longue et semée d'embûches.  Pourtant, le jeune garçon tient bon et ne lâche pas prise : il se reconstruit tout d'abord et décide ensuite de devenir chamane détective.  Sa première mission sera de sauver une jeune fille perdue qu'il a déjà croisée mais où ?

En parallèle de son apprentissage, nous suivons la jeune Mariko et son calvaire : des pages dures et fortes qui peuvent choquer. A travers les déboires de ses protagonistes, Masahiko Shimada nous dépeint un Japon moderne sous des dehors inquiétants. Ce récit est en effet un mélange de policier, assez violent et de mysticisme; un mariage inédit mais qui, les pages les plus crues passées, m'a bien plu.  L'innocence de Naruhiko et son dévouement y sont pour beaucoup dans cet ouvrage sombre mais captivant.

3
Blogueur

A ma droite Mariko, une jolie lycéenne séquestrée, torturée et violée pendant deux ans par son ravisseur, et qui depuis, traumatisée par les hommes, joue du cutter avec une sanglante virtuosité. A ma gauche, Naruhiko, jeune narcoleptique un peu lunaire qui a hérité de sa grand-mère son don pour la voyance, issu d’une longue tradition de chamanes. La première semble échappée d’un roman noir sordide, l’autre d’un univers barré tendance ésotérique, et pourtant ils vont se retrouver face à face dans le même roman, ce qui en dit long sur l’ambiance étrange de cette Fille du chaos.

Derrière ces changements de tons constants, l’auteur nous fait vite comprendre que c’est un portrait au vitriol de la société nippone qu’il est en train d’esquisser. Dans ce Japon-là, les femmes ne sont pas les bienvenues : les lycéennes vendent leurs culottes sales à des pervers pour financer leurs études, les fugueuses sont récupérées par des filières de prostitutions, les hommes ne pensent qu’à abuser des demoiselles. Dans ce Japon-là, les chamanes se sont perdus en route, la nature a disparu, et les peuples anciens ont été oubliés, absorbés, démembrés. Dans ce Japon-là, le taux de suicide est le plus élevé au monde, et l’on finit par trouver ça normal. C’est finalement ça, la leçon de Masahiko Shimada : face au cynisme omnipotent, il signe un texte farfelu qui, malgré sa noirceur et sa subversion presque terroriste, tend à réenchanter une société qui a perdu son âme.