Vous êtes ici

La grande Histoire du monde
960
Date de parution: 
14/02/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253180043
Editeur d'origine: 
Fayard

La grande Histoire du monde

9,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Des grands empires de l’Antiquité à la chute de l’URSS, de l’Europe de Charlemagne au Japon du xixe  siècle, de l’Asie des Mongols à l’Afrique de la décolonisation, François Reynaert nous convie, à travers une synthèse simple et claire, à un voyage extraordinaire au fil des siècles. Procédant par étapes chronologiques, il suit l’évolution des grandes civilisations les unes par rapport aux autres. Il réussit en même temps à nous faire comprendre la façon dont chaque peuple considère son passé.
Face à la montée de nouvelles puissances, à l’importance de la Chine, de l’Iran, de l’Inde, au rôle essentiel que vont jouer l’Afrique et l’Amérique latine, il paraît urgent de mieux connaître l’histoire du monde.
 
Synthétique et pédagogique, un ouvrage stimulant sur la complexité de notre monde globalisé.  Simon Blin, Libération.

Une lecture revigorante.  Maurice Szafran, Challenges.

Les coups de coeur des libraires

Pour mieux comprendre le futur

Voici le choix de PIERRE EMMANUEL de la FNAC à Thonon-les-Bains :
Alors que l'historiographie classique analyse l'Histoire du Monde avec des temporalités et des concepts européens, cet ouvrage se démarque en étudiant chaque civilisation avec ses propres codes. A l'heure de l'émergence de nouvelles puissances non-occidentales, il est temps de mieux connaître l'Histoire mondiale ...

Les derniers avis

3
Blogueur
L'auteur procède par période et met en parallèle les différentes sociétés du monde. Ça a le gros avantage de pouvoir situer les époques. Par exemple je n'aurais jamais dit que la civilisation Aztèque avait perduré jusqu'au XVIe siècle, pendant la période des conquêtes du monde !
 
L'autre chose que j'apprécie, c'est qu'on trouve pas mal d'étymologie. Intel a donné son nom à tel courant de pensée, à tel pays, à telle religion. Pour quelqu'un qui s'intéresse à la linguistique, c'est top.
 
Au début, je dois avouer que j'étais un peu perplexe, pour un bouquin censé parler de l'histoire du monde, il se concentrait essentiellement sur l'Europe, l'Asie et l'Afrique du Nord, mais petit à petit on découvre le reste du monde. On aborde également l'histoire des religions, qui est assez indétachable de l'histoire en général, vu les conflits et conquêtes occasionnés.
 
J'apprécie également que l'auteur donne différent points de vue. Je pense notamment à un passage sur Vasco de Gama et son arrivée en Inde, du point de vue Européen, puis du point de vue Indien, l'histoire ne raconte pas tout à fait la même chose !
 
3
Blogueur
Est-ce possible de synthétiser l'histoire de l'homme en en peu moins de 1000 pages ?
Après avoir lu ce livre, je répondrais positivement. Et je dirais même que ce livre va encore plus loin.
L'auteur est dans ce que les anglophones appellent « the global history ». C'est à dire essayer d'appréhender l'histoire en incluant plusieurs points de vue possibles. Cela doit se faire dans un but de mieux comprendre l'histoire, et non de la réécrire. Voir comment une célèbre bataille est perçue de la part des vainqueurs et puis par les vaincus, les continents américains et indien ont existé bien avant que les Européens en fassent la découverte. C'est une évidence, et pourtant ce n'est pas ce que nos manuels scolaires font ressortir. Pour nous, l'Europe est le centre du monde, mais pour un chinois, l'Europe n'est qu'un lointain continent aux coutumes étranges…
C'est cela qui me plait beaucoup dans ce livre.
De plus, c'est réellement agréable à lire .L'auteur nous explique cela avec beaucoup de pédagogie et on a jamais la sensation d'étouffer sous des termes technique ou sous la masse d'informations.
Evidemment, pour résumer l'histoire du monde en 1000 pages il faut faire un tri dans les faits. L'auteur l'avoue d'entrer de jeu. Cela me plait car le but ici est d'avoir une vue globale de l'histoire du monde et non de tout développer (il faudrait pour cela plusieurs volume de plusieurs milliers de pages et on aurait alors des nausées cérébrale !).