Vous êtes ici

La Nuit de tous les dangers
544
Date de parution: 
02/03/1994
EAN : 
9782253135050
Editeur d'origine: 
Stock

La Nuit de tous les dangers

Jean Rosenthal (Traducteur)

8,70€
8,49€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Southampton, Angleterre, septembre 1939 : l’Europe entre en guerre, et le Clipper de la Pan American – un fabuleux vaisseau des airs, le plus luxueux hydravion jamais construit – décolle pour la dernière fois vers l’Amérique. A son bord, un lord anglais, fasciste notoire, et sa famille ; une princesse russe ; un couple d’amants ; un beau jeune homme, très intéressé par les bijoux qui ne lui appartiennent pas ; et puis le chef mécanicien, officier irréprochable, soumis au plus odieux des chantages. Durant trente heures de traversée, la tempête va secouer l’appareil. Au-dehors… et au-dedans.
Un savoureux cocktail de suspense et d’humour, écrit par le romancier de L’Arme à l’œil et du Code Rebecca.

 

Les derniers avis

5

Septembre 1939, la guerre démarre en Europe. Le Clipper, le plus luxueux des hydravions de la Pan American s’apprête à effectuer son dernier vol Europe-USA. Plusieurs protagonistes vont monter à bord et vivre une des nuits les plus mémorables de leur existence. Durant les trente heures de vol, vont se côtoyer une famille mi-fascite mi-rebelle, une jeune femme et son amant, un jeune homme adorant les bijoux, une star de la télé, un mari désespéré, une sœur voulant à tout prix retrouver son frère, des individus plus ou moins dangereux, un scientifique allemand fuyant les nazis, le personnel de bord et un chef mécanicien subissant un odieux chantage. Un long vol, des conditions climatiques hasardeuses et des rencontres qui n’auraient pas dû avoir lieu, tous les ingrédients sont réunis pour que l’on passe un très bon moment de lecture.
Ken Follet a su apporter à ce roman du suspense, de l’amour et de l’humour pour le plus grand plaisir des lecteurs. Même si le début du roman est consacré à chacun des personnages afin de mieux planter le décor et nous permettre de connaître chacun d’entre eux, on arrive assez vite à l’intérieur de cet hydravion où la plus incroyable des aventures va durer pendant environ trente heures. On s’attache à chacune des petites histoires que vivent les personnages tout au long de ce vol et on attend avec impatience le dénouement principal qui touche le chef mécanicien et sa femme. L’auteur sait maitriser avec aisance le suspense et nous aiguiller vers une piste au détriment d’une autre. Un huis-clos haletant qui pourrait s’apparenter aux polars de la papesse du crime Agatha Christie. Encore un bon moment de lecture !

Liés