Vous êtes ici

La Zone d'intérêt
456
Date de parution: 
24/08/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253069270
Editeur d'origine: 
Calmann-Lévy

La Zone d'intérêt

7,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Décor : Camp de concentration Kat Zet I en Pologne.
Personnages : Paul Doll, le Commandant ; bouffon vaniteux, lubrique, assoiffé d'alcool et de mort. Hannah Doll, l'épouse ; canon de beauté aryen, mère de jumelles, un brin rebelle. Angelus Thomsen, l'officier SS, arriviste notoire, bellâtre, coureur de jupons. Smulz, le chef du Sonderkommando ; homme le plus triste du monde.
Comment explorer à nouveau une des périodes les plus sombres de l’histoire sans reprendre les mots des autres ? Comment oser un autre ton, un regard plus oblique ? Avec ce marivaudage aux allures de Monty Python en plein système concentrationnaire, Martin Amis prend le risque. Une manière de caricaturer le mécanisme de l'horreur pour le rendre plus insoutenable encore.
 
Amis affronte l’inexplicable. Eric Neuhoff, Le Figaro littéraire.
 
Le livre d’Amis nous montre des hommes médiocres qui, de leurs petits bras, permettent à la Shoah d’avoir lieu. Oriane Jeancourt Galignani, Transfuge.

Les derniers avis

3
Blogueur

Au travers du grotesque et du ridicule de ses personnages, ce que pointe Martin Amis, ce sont les caractéristiques identiques du régime nazi, qui trouvent leur apogée dans l’Ahnenerbe, l’institut de recherches chargé de démontrer de façon « scientifique » la supériorité de la race nordique, en particulier dans la théorie de la glace cosmique, « également connue sous les termes de “principe de la glace mondiale”, [qui] avance que la Terre aurait été créée lorsqu’une comète glacée de la taille de Jupiter serait entrée en collision avec le Soleil. Les premiers Aryens auraient été méticuleusement moulés et formés au cours du trillénaire glaciaire qui aurait suivi. Ainsi […] seules les races inférieures descendraient des grands singes. Les peuples nordiques étaient préservés cryogéniquement depuis l’aube des temps terrestres… dans le continent perdu de l’Atlantide ! »
Ce bref passage permet de pointer l’une des grandes forces de La Zone d’Intérêt, montrée par Amis dans la postface : ce roman est hyper-documenté, et son auteur a l’élégance et le savoir-faire nécessaires pour distiller au fil de la narration, sans jamais en imposer, cette imposante documentation, cette connaissance très fine de l’Allemagne entre 1933 et 1945, lui permettant ainsi de rendre avec finesse, entre autres, « la couleur et la texture de la vie quotidienne sous le Troisième Reich », ou encore les relations entre l’industrie lourde et pharmaceutique et le régime nazi.