Vous êtes ici

L'Ascension du Gouverneur (The Walking Dead, Tome 1)
352
Date de parution: 
07/03/2012
EAN : 
9782253134824
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

L'Ascension du Gouverneur (The Walking Dead, Tome 1)

8,10€
7,99€

Détails promotions contenus

Détails

Dans le monde de The Walking Dead, envahi par les morts-vivants où quelques-uns tentent de survivre, il n’y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice, qu’il organise des combats de prisonniers contre des zombies dans une arène pour divertir les habitants, ou qu’il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient. Mais pourquoi est-il si méchant ? Dans L’Ascension du Gouverneur, le lecteur découvre pour la première fois comment et pourquoi Philip Blake est ce qu’il est, ce qui l’a conduit à devenir… le Gouverneur.

Suivie par des millions de lecteurs et spectateurs, The Walking Dead est une série culte.

Les coups de coeur des libraires

L'avis de Céline, employée chez Nuggets.

Publié au Livre de Poche, ce premier tome, écrit of course par le maître es zombies Robert Kirkman, ne reprend pas le contenu de la BD mais raconte, pour notre plus grand plaisir, les aventures inédites des personnages.

Ainsi, vous découvrirez comment Philip Blake,dans ce monde apocalyptique, est devenu le Gouverneur et comment le destin l'a fait sombrer du côté obscur.

Mené tambour battant, ce roman mêle action et psychologie : on ne s'ennuie pas une seconde !

Les fans de la série ne pourront être déçus, quant aux non-initiés, ils liront à coup sûr un trés bon récit de survie et se convertiront à leur tour au phénomène Walking Dead !

Les derniers avis

3
On retrouve parfaitement l'ambiance de la série TV (je n'ai pas encore lu le comics donc je ne peux pas comparer), c'est exactement ça. Même si ce sont d'autres personnages, on est pris immédiatement dans leur histoire, et on subit avec eux tout ce qu'il leur arrive. Une chose est sûre, après avoir dévoré ce roman, je suis encore plus impatiente (comme si c'était possible ^^) de découvrir la saison 3 de la série TV, dans laquelle nous ferons la connaissance de ce fameux Gouverneur. Nous voici aux côtés de Philip Blake et sa fille Penny, de son frère Brian et deux amis d'enfance, dont Nick. L'épidémie, ou la peste comme ils la nomment souvent, est là depuis quelques jours, et déjà, c'est le chaos. Ensemble ils décident de quitter leur ville natale pour rejoindre un centre pour survivants à Atlanta. Pendant ce difficile voyage où il leur faudra trouver de quoi se nourrir, boire, de l'essence, des armes, des abris... ils vont rencontrer différentes personnes qui auront un véritable impact sur leur vie, et sur ce qu'ils vont devenir. Plus on avance et plus la violence monte en puissance, les gens changent ou bien peut être leur véritable nature fait-elle surface, quoi qu'il en soit, personne ne reste indemne, au contraire. Ils vont finalement arriver dans une petite ville où une trentaine de personnes tente de survivre, même si c'est plus ou moins chacun pour soi, et dirigée par trois gros durs. Bien sûr, comme à chaque fois dans ce genre d'histoire où il est question de "fin du monde", l'homme devient l'ennemi de l'homme, et les zombies ou les bouffeurs comme ils aiment les appeler, ne seront pas les seuls danger à affronter. On se pose des questions, du genre, qu'êtes-vous prêts à faire pour sauver votre peau et celle de ceux que vous aimez ? Jusqu'où iriez-vous ? Philip, lui, il est prêt à tout, et cela va le changer, même si on devine qu'il avait une certaine prédisposition pour ce genre de dérapage mental. Mais on en vient à le comprendre, lui qui est le seul à accepter de se salir à ce point les mains pour le bien de sa famille. Sans lui, il y a longtemps qu'ils seraient tous morts et ils ont conscience qu'ils lui doivent tout, mais ce que Philip devient est tellement inhumain que la limite est depuis longtemps dépassée, et qu'il leur faudra agir. Brian, quand à lui, est un homme lâche et fragile, et surtout plein de questionnements. Il répugne à tuer les zombies, qu'il continue de voir comme de "vraies" personnes, espérant qu'un jour on trouve un remède. Sa relation avec Penny m'a beaucoup touchée. J'ai vraiment aimé ce personnage, j'ai eu de la peine pour lui. Avec des descriptions permettant de visualiser sans problème les scènes toutes plus écœurantes les unes que les autres, on avance dans une tension constante, sans vraiment de repos pour nos héros. On se sent oppressé, parfois sali, retourné et totalement dégoûté. On passe par toutes les émotions, on a peur, mais on continue d'avancer, avec l'espoir de les voir trouver enfin un refuge. Honnêtement, jusqu'aux 5/10 dernières pages, je n'ai rien vu venir ! Et quelle fin ! Un dénouement vraiment étonnant qui nous fait nous poser encore plus de questions sur l'homme et ses limites, et sur ce qu'il peut se passer quand celles-ci sont dépassées.
3
Blogueur

En ce moment les zombies ont la cote et Walking Dead fait tout particulièrement l’évènement, car il est rare de voir une série de comics adaptée à la télévision. Encore plus lorsque ceux-ci parlent de zombies. Et pourtant… le succès est au rendez-vous et j’ai moi-même été contaminé par la déferlante Walking Dead, subjugué par la série TV. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai découvert l’existence d’un tout nouveau roman qui sort en ce moment chez Le Livre de Poche, et qui va nous proposer de découvrir l’histoire d’un personnage secondaire de la saga. Que demander de mieux ? Que le roman soit bon, non ?

La couverture proposée par le Livre de Poche est parfaitement dans la thématique. En effet, ce pont, ces barbelés, le tout en sépia avec un titre rouge sang sont du plus bel effet… Une couverture évocatrice mais qui n’en dit pas trop, ce qui n’est pas plus mal…

[...]

L’Ascension du Gouverneur commence comme tout bon roman de zombies : avec de la tripaille et des têtes qui explosent. Ne vous attendez pas ici à de la dentelle, on fait plutôt dans la grosse pétoire. Mais malgré les aspects finalement assez surannés de ce type de récit le lecteur se prend au jeu. Je me suis demandé pourquoi j’étais aussi avide de connaître la suite. Tout simplement parce que Robert Kirkman et Jay Bonansinga maîtrisent leur scénario à la perfection. De bout en bout ils ont su m’emporter sur les traces de leurs personnages. Philip, Bobby, Nick, Brian et Penny ont chacun leur caractère, leur mentalité et en tant que lecteur je me suis vraiment reconnu pour partie dans ces êtres d’encre et de papier.

La traduction de Pascal Loubet est d’excellente facture avec très très peu de coquilles et un style dynamique et visuel parfaitement respecté. On sent la patte de Robert Kirkman, le scénariste des deux séries et sa maîtrise du scénario alors que Jay Bonansinga apporte une plume plus littéraire.

L’alchimie de L’Ascension du Gouverneur fonctionne à merveille et les lecteurs amateurs de la série télévisée, du comics, ou bien encore tout simplement de romans de zombies, y trouveront leur bonheur. En effet, je ne me suis ennuyé à aucun moment le scénario étant géré de main de maître le tout aidé par une plume nette et efficace. J’ai failli dire sans bavures, mais au vu de la manière dont les vivants doivent se débarrasser des zombies, vous imaginez bien que quelques peintures vont être refaites. Juste un mot sur le final : j’ai été réellement pris au débotté par les 10 dernières pages du roman. La conclusion est tellement surprenante qu’au final j’ai été interloqué par celle-ci, ce qui m’arrive de plus en plus rarement… En conclusion, je vous conseille de vous jeter sur ce titre, vous ne le regretterez absolument pas !

Liés

De la même série