Vous êtes ici

Le Problème Spinoza
552
Date de parution: 
29/01/2014
EAN : 
9782253168683
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

Le Problème Spinoza

8,90€
8,49€

Détails promotions contenus

Détails

Amsterdam, février 1941. Le Reichleiter Rosenberg, chargé de la confiscation des biens culturels des juifs dans les territoires occupés, fait main basse sur la bibliothèque de Baruch Spinoza. Qui était-il donc ce philosophe, excommunié en 1656 par la communauté juive d'Amsterdam et banni de sa propre famille, pour, trois siècles après sa mort, exercer une telle fascination sur l’idéologue du parti nazi Irvin Yalom, l’auteur de Et Nietzsche a pleuré, explore la vie intérieure de Spinoza, inventeur d’une éthique de la joie, qui influença des générations de penseurs. Il cherche aussi à comprendre Alfred Rosenberg qui joua un rôle décisif dans l'extermination des juifs d'Europe.

Le rythme soutenu du récit, la vivacité des dialogues, l’érudition d’Irvin Yalom, la plongée dans la société néerlandaise du XVIIe siècle et les grands bouleversements de l’Europe du XXe font de cet ouvrage un véritable régal. Marie Auffret-Pericone, La Croix.

Prix des lecteurs du Livre de Poche
2014

Les derniers avis

5

Spinoza, penseur et philosophe, excommunié par sa propre communauté pour avoir été (bien) en avance sur son temps. Alfred Rosenberg, extrémiste antisémite d’origine allemande, au contraire (bien) ancré dans le sien.

Leurs époques semblaient trop éloignées pour qu’ils se rencontrent et pourtant, qu’en serait-il si leurs chemins s’étaient croisés d’une manière ou d’une autre?

L’ERR, équipe d’intervention en charge de la confiscation des biens juifs d’Europe, mentionne dans l’un de ses rapports « le problème Spinoza » pour justifier l’appropriation de sa bibliothèque par les nazis, et plus particulièrement par Rosenberg, l’idéologue aux grandes responsabilités, pourtant bien peu considéré par les dirigeants du IIIème Reich. Un lien pour le moins ténu, quelques mots à peine qui ont suffi à Irvin Yalom pour bâtir un roman, et quel roman!

Mélange de discussions philosophiques, de séances de psychanalyse et d’évènements historiques véridiques, Le Problème Spinoza nous plonge au cœur des grandes questions de l’humanité : la religion, le bien et le mal, l’amour et les passions. Chacun aux antipodes de l’humanité, Spinoza et Rosenberg n’en ressentent pas moins beaucoup de choses et s’en ouvrent respectivement à leurs amis proches, pour comprendre, pour rationaliser, et parfois, dans un souci d’éduquer aussi ceux avec qui ils échangent.

Rendre accessibles les œuvres d’un des plus grands maitres de la philosophie tout en décortiquant avec doigté les théories et mécanismes ayant mené à l’avènement du national-socialisme et à la prise du pouvoir par le N.S.D.A.P, le tout dans un roman captivant, c’est sans contexte une très grande réussite d’un auteur hors du commun.

3
Bravo à Irvin Yalom pour ce roman qui a tout pour plaire : une intrigue passionnante, un ancrage historique et une dramaturgie parfaite. De ces lectures dont on a l'impression de ressortir plus intelligent. Merci aux jurés du Prix des Lecteurs 2014 qui ont remis ce roman en lumière et m'ont permis de m'y intéresser alors que j'étais passée à côté jusque-là. Il a comblé toutes mes attentes de lectrice.

Liés