Vous êtes ici

nouveauté
Les Huit montagnes
288
Date de parution: 
22/08/2018
EAN : 
9782253073871
Editeur d'origine: 
Stock

Les Huit montagnes

Anita Rochedy (Traductrice)

7,40€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Pietro est un enfant de la ville. L’été de ses onze ans, ses parents louent une maison à Grana, au cœur du val d’Aoste. Là-bas, il se lie d’amitié avec Bruno, un vacher de son âge. Tous deux parcourent inlassablement les alpages, forêts et chemins escarpés. Dans cette nature sauvage, le garçon découvre également une autre facette de son père qui, d’habitude taciturne et colérique, devient attentionné et se révèle un montagnard passionné.

Vingt ans plus tard, le jeune homme reviendra à Grana pour y trouver refuge et tenter de se réconcilier avec son passé.

Hymne à l’amitié, histoire familiale, ce texte splendide nous fait aussi et surtout ressentir la force de la montagne, personnage à part entière, capable de bousculer des existences et de transformer des êtres.

Un livre de vie, puissant, universel, où le désenchantement et le doute sans cesse se confrontent à l’émerveillement et à l’espoir. Philippe Claudel, L’Express.

Ce roman touche au cœur. Sophie Pujas, Le Point.

Traduit de l’italien par Anita Rochedy.

Prix Médicis étranger 2017

Actualités

Découvrez les toutes nouvelles sorties du Livre de Poche pour la rentrée littéraire ! Voici une petite sélection de 7 livres rien que pour vous. Que vous préfériez l'étrange ou le traditionnel, le contemporain ou l'historique, le portrait d'un homme ou le récit d'une vie, que vous...

Les coups de coeur des libraires

Plein de vérité

L'auteur nous parle de plénitude éprouvée en montagne, de la vie simple que l'on y mène, faite d'essentiel, de la relation au père semée d'incompréhensions, et de l'amitié franche et sincère, sel de la vie. Des mots pleins de vérité. A lire aussi pour le plaisir, Le garçon sauvage du même auteur.

 

Roland de FNAC Toulouse - Wilson

Que la montagne est belle

Un enfant de la ville, une amitié solide malgré les différences une nostalgie, l'attachement au mode de vie montagnard en voie de disparition. Une existence rude mais tellement enrichissante. Un roman fort et bouleversant dans les décors majestueux du Val d'Aoste.

Sylvie de FNAC Nice

Rendez-vous avec la montagne

L'histoire d'une amitié folle entre Pietro, un garçon de Milan et Bruno un montagnard. Récit d'initiation, histoire de vie, une amitié où la montagne est un pilier et où l'écriture d'une grande poésie, nous donne envie de partir à l'aventure, pour découvrir la beauté des sommets. Un roman magnifique.

Allison de FNAC Nantes

Hymne à la nature

Paolo Cognetti nous offre un roman puissant à l'écriture sublime sur la nature, les relations familiales et l'amitié. On est happé par ce récit nostalgique de ce garçon des villes devenu homme amoureux des montagnes.

Elise de FNAC Vannes

Un texte poétique

Pietro, jeune garçon de Milan, va découvrir la montagne très jeune grâce à son père, un grand solitaire taiseux. Un été, ses parents louent une maison à Grana, dans la vallée d’Aoste. Très vite, il va y rencontrer un autre adolescent, Bruno, gardien de vaches et neveu des propriétaires. Ce sera le début d’une très longue amitié sans beaucoup de mots mais qui résistera au temps, aux malentendus et aux séparations régulières dues à leur choix de vie, dès l’adolescence. Bruno restera dans sa montagne, Pietro va devenir un étudiant draguant les filles, dont Lara qui l’accompagnera à Grana. Va-t-elle aimer ce cadre de vie et rester auprès de lui ? Mais pour Pietro, très vite, cette montagne va être trop petite et il va avoir des envies d’espaces plus grands et d’altitudes plus hautes. Il va par conséquent s’envoler vers le Népal. Les Huit Montagnes est un texte poétique avec de magnifiques descriptions qui donnent une réalité à cette montagne, été comme hiver.

 

Béatrice Leroux, Librairie Gibert Jeune, Paris

Les derniers avis

3
Blogueur

Merci à la maison d'édition Le Livre de Poche pour l'envoi de ce roman, qui me tentait énormément, grâce à sa couverture, mais aussi son résumé. Comme j’adore la montagne, c’était parfait pour moi.

Nous sommes dans les années 80, Pietro vit à Milan avec son père et sa mère, dans une rue où passe tout le temps des voitures, beaucoup de bruit, ce qui a le don d’énerver le père, véritable amoureux de la montagne, de la sérénité. S'il le pouvait, il vivrait là-haut et ne redescendrait jamais. Pour lui, vivre en ville est un calvaire, il ne supporte pas ça.

Un jour, ils vont louer une maison à Grana, loin de tout, en pleine nature et près des montagnes. Pietro va alors rencontrer Bruno et va se lier d’amitié, ils vont découvrir la vie dans les montagnes, dans la nature... Durant la suite du roman, on va les suivre au fur et à mesure de leur vie : les moments où ils ne seront pas ensembles, lorsqu'ils se retrouveront... On a un vrai récit sur l'amitié qui est très intéressant.

J'ai bien aimé ce roman qui aborde des thèmes de tous les jours, mais d'une façon lente, avec un vocabulaire assez recherché (peut-être un peu trop pour moi) et un milieu de vie très serein, calme, avec la montagne, les randonnées, l'envie d'aller toujours plus haut, plus loin... C'est un roman assez court, mais que j'ai trouvé vraiment intense.

Les personnages sont simples, avec des caractères assez forts, notamment celui de Pietro qui ne se laisse pas faire lorsque son père le "force" à venir marcher avec lui en montagne alors qu'il ne se sent pas bien. Bruno lui est plutôt solitaire et parle peu. Le père est aussi un homme discret malgré la place importante qu’il occupe dans le roman. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à m'attacher à ces personnages, l’auteur va loin dans leur psychologie, mais je n’ai pas été assez emportée pour pouvoir les trouver attachants et les apprécier comme je l’aurais voulu. On a surtout beaucoup de descriptions dans le roman, peut-être un peu trop ce qui le fait tirer en longueur par moment.

L'écriture de l'auteur sait être poétique, malheureusement, je n'ai pas été transportée malgré les belles phrases, les jolies descriptions et l'envie d'aller dans les montagnes. C'était une histoire un peu lente à mon goût, mais tout de même plaisante.

3
Blogueur

Merci à la maison d'édition Le Livre de Poche pour l'envoi de ce roman, qui me tentait énormément, grâce à sa couverture, mais aussi son résumé. Comme j’adore la montagne, c’était parfait pour moi.

Nous sommes dans les années 80, Pietro vit à Milan avec son père et sa mère, dans une rue où passe tout le temps des voitures, beaucoup de bruit, ce qui a le don d’énerver le père, véritable amoureux de la montagne, de la sérénité. S'il le pouvait, il vivrait là-haut et ne redescendrait jamais. Pour lui, vivre en ville est un calvaire, il ne supporte pas ça.

Un jour, ils vont louer une maison à Grana, loin de tout, en pleine nature et près des montagnes. Pietro va alors rencontrer Bruno et va se lier d’amitié, ils vont découvrir la vie dans les montagnes, dans la nature... Durant la suite du roman, on va les suivre au fur et à mesure de leur vie : les moments où ils ne seront pas ensembles, lorsqu'ils se retrouveront... On a un vrai récit sur l'amitié qui est très intéressant.

J'ai bien aimé ce roman qui aborde des thèmes de tous les jours, mais d'une façon lente, avec un vocabulaire assez recherché (peut-être un peu trop pour moi) et un milieu de vie très serein, calme, avec la montagne, les randonnées, l'envie d'aller toujours plus haut, plus loin... C'est un roman assez court, mais que j'ai trouvé vraiment intense.

Les personnages sont simples, avec des caractères assez forts, notamment celui de Pietro qui ne se laisse pas faire lorsque son père le "force" à venir marcher avec lui en montagne alors qu'il ne se sent pas bien. Bruno lui est plutôt solitaire et parle peu. Le père est aussi un homme discret malgré la place importante qu’il occupe dans le roman. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à m'attacher à ces personnages, l’auteur va loin dans leur psychologie, mais je n’ai pas été assez emportée pour pouvoir les trouver attachants et les apprécier comme je l’aurais voulu. On a surtout beaucoup de descriptions dans le roman, peut-être un peu trop ce qui le fait tirer en longueur par moment.

L'écriture de l'auteur sait être poétique, malheureusement, je n'ai pas été transportée malgré les belles phrases, les jolies descriptions et l'envie d'aller dans les montagnes. C'était une histoire un peu lente à mon goût, mais tout de même plaisante.