Vous êtes ici

Les Salauds devront payer
480
Date de parution: 
04/01/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253086079
Editeur d'origine: 
Liana Levi

Les Salauds devront payer

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Wollaing. Une petite ville du Nord minée par le chômage. Ici, les gamins rêvent de devenir joueurs de foot ou stars de la chanson. Leurs parents ont vu les usines se transformer en friches et, en dehors des petits boulots et du trafic de drogue, l'unique moyen de boucler les fins de mois est de frapper à la porte de prêteurs véreux. À des taux qui tuent... Aussi, quand la jeune Pauline est retrouvée assassinée dans un terrain vague, tout accuse ces usuriers modernes et leurs méthodes musclées. Mais derrière ce meurtre, le commandant de police Erik Buchmeyer distingue d'autres rancœurs. D'autres salauds.
Avec des personnages forts et un scénario diablement efficace, Emmanuel Grand signe une machiavélique histoire de vengeance.
 
Ce roman aux multiples facettes avance de plus en plus tendu et juste, entre polar et roman social, jusqu’au dénouement. Michel Abescat, Télérama.

On se réjouit de voir Emmanuel Grand confirmer avec éclat son talent. Bernard Lehut, RTL. 

Les coups de coeur des libraires

Coup de cœur de la librairie Coiffard (Nantes)

"Il n'est pas facile d'offrir un deuxième roman à un public conquis par le premier, ce qui fut le cas d'Emmanuel Grand avec Terminus Belz. Et bien le défi est relevé haut la main!
Les salauds devront payer est à la fois un roman social et un polar à l'intrigue parfaitement maîtrisée que je situerais volontiers à la frontière entre Didier Daeninckx et Fred Vargas. L'écriture est simple, percutante. A vous maintenant d'aller voir qui sont les salauds et s'ils vont payer!" Avis de Stéphanie - Librairie Coiffard

Les derniers avis

3
Lorsque le cadavre de la jeune Pauline est découvert dans un terrain en friches à Wollaing, une petite ville du Nord, tout semble accuser les recouvreurs de dettes. Menaces, coups, violences, meurtres, rien ne peut arrêter les brutes employées par les usuriers pour accélérer des remboursements qui tardent. Et comment pourrait-il en être autrement dans cette région où les usines sont en ruines, où le chômage pervertit les personnes, les familles et les relations ? C'est cette atmosphère de tristesse et de désespoir qui donne beaucoup de force au roman d'Emmanuel Grand. D'autant plus de force que l'histoire et les fêlures des personnages prennent leurs racines dans le passé. Si bien que l'ambiance poisseuse et mortifère d'aujourd'hui semble en totale continuité avec les actes effroyables du passé. Les personnages sont englués dans cette ville comme dans leur histoire. Un excellent polar où l'intrigue bifurque plusieurs fois sans jamais s'affaiblir.
3
Un début particulier mais ensuite l'intrigue nous tiens. Des personnages intéressants, une intrigue bien ficelée, un rythme comme il faut. Une réussite.