Vous êtes ici

Lumière noire
576
Date de parution: 
22/01/2020
EAN : 
9782253181385
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Lumière noire

Cécile Deniard (Traductrice)

8,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre.
Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues. Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière…

Lisa Gardner installe définitivement sa voie dans la droite ligne de Mary Higgins Clark. Julie Malaure, Le Point.

Un thriller habile, redoutablement efficace. Claire Julliard, L’Obs.

À ne manquer sous aucun prétexte. Harlan Coben.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cécile Deniard.

Les derniers avis

5

J'ai été conseillé pour ce roman par Zaz, que je remercie pour cette découverte. (Elle m'avait aussi prévenue que le début était un peu hard).

On suit Flora, victime d'un kidnapping pour devenir esclave sexuelle.

Elle a été secouru près d'un an après...et son ravisseur tué sur le coup lors de l'assaut.

On est dans sa tête, presque à ces côtés, c'est assez perturbant par moment d'ailleurs. L'aspect psychologique de ce roman est d'ailleurs très intéressant, l'auteur explique ses sentiments, son ressenti, sans faux semblant.

L'usure psychologique de la victime (logée dans un cercueil en pin, ce qui est quand même effroyable), la pression et les menaces du kidnappeur, l'ascendant qui est pris, le côté malsain de la relation victime/bourreau qui s'installe... ces aspects sont très bien décrits, et semblent tellement réels. J'imagine que l'auteur a du faire un gros travail de recherche sur les enlèvements, les témoignages des victimes et des proches. Le reconstruction après, tant pour la victime que pour ses proches, les non-dits, les gestes les regards. L'étude des comportements est vraiment un des gros points forts de ce roman.

Flora va donc lutter contre ses démons en mettant à profit son "expérience", le tout dans un esprit de vengeance et/ou d'absolution.

Et va se retrouver dans une nouvelle situation de captivité... avec un certain esprit de répétition et des coïncidences assez troublantes (même est-ce bien des coïncidences??).

La fin est plutôt logique (et prévisible, avec des indices semés au fil des pages) mais bien amenée par l'auteur, avec un suspense qui monte crescendo et une confrontation finale assez forte et intense.

En plus de Flora, on suit aussi l'enquête côté police, avec l'inspectrice DD Warren. C'est aussi instructif de voir les interrogations de la police, le cheminement et le stress de ne pas voir l'enquête avancée. On travaille à leurs côtés, pour tenter de découvrir le fin mot de l'histoire. Il y a aussi Samuel, qui accompagne les victimes. Les moments de doutes, les interrogations...montrent la force et la faiblesse des enquêteurs.

Les personnages dans leur ensemble sont plutôt complexes et j'ai aimé ce point (chacun a un côté clair et un côté plus sombre).

On alterne donc au fil des chapitres entre la Flora du passé, la Flora actuelle, la survivante, en "chasse" puis prisonnière, et la police. Ce rythme est très prenant au final et addictif, avec des rebondissements.

Léger bémol avec un petit passage au milieu un peu plus long peut être.

Roman sombre, certes, mais palpitant, au rythme très soutenu, bien écrit. Prenant et glaçant du début à la fin, et touchant (pour ne pas dire émouvant) et un hommage à l'instinct de survie qui nous habite.

Idéal pour l'été!

Liés