Vous êtes ici

Mémé dans les orties
264
Date de parution: 
09/03/2016
EAN : 
9782253087304
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

Mémé dans les orties

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur  !

Les derniers avis

3
Ferdinand, un voisin que personne ne souhaite avoir ! Tatie Danièle au masculin !! Son seul plaisir, en plus de sa chienne : faire enrager ses voisines !! Mais voilà, sa chienne qui disparaît et sa fille qui veut l'envoyer en maison de retraite... Ferdinand baisse sa garde et se fait progressivement envahir par sa voisine et une petite fille... qui vont réussir à amadouer ce vieux monsieur grincheux.. Un petit livre qui se lit avec beaucoup de plaisir, on rentre vite dans cette histoire avec ses personnages attachants
ça commence mal... Ferdinand Brun "c'est encore un ronchon dont on ne voudrait pas comme voisin"... voila l'idée au départ, à la lecture des premières pages. Quand on y repense ce sentiment honteux est vite à oublier. Un autre regard, de nouveaux éléments, l'arrivée rafraichissante de cette espiègle petite voisine et la magie opère... "mémé dans les orties "devient au fil des pages l'antithèse de cette belle maxime "un seul être vous manque et tout est dépeuplé..." pour le coup ce vieux solitaire irascible sera au coeur d'un nouveau mouvement vers la vie... et tant pis pour ceux qui ont essayé de lui faire faire un peu trop vite sa valise pour rejoindre la maison de retraite... il va falloir attendre !