Vous êtes ici

Mémé dans les orties
264
Date de parution: 
09/03/2016
EAN : 
9782253087304
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

Mémé dans les orties

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur  !

Les derniers avis

3
C'est Taty Danièle au masculin. Je n'ai pas lâché le livre de la première à la dernière page .Heureusement il est dépourvu de tout ce qui eut pu le rendre insupportable comme l'âgisme ou son contraire l'hyper valorisation de la vieillesse. Il arrive à nous faire aimer un personnage qui n'a rien d'empathique et à nous faire détester tous les faux semblants sociaux.La mamy gek dont il ne tombe pas amoureux est particulièrement stimulante. Rien de prévisible n'arrive dans l'intrigue et ça c'est aussi une des qualité du livre. L'écriture est subtilement teintée d'ironie, de préjugés détricotés, de surprises dans le déroulement. Le livre chamboule un peu nos certitudes sur la vieillesse du moins j'espère que c'est une vertu contagieuse parce que, pour moi , il m'a permis de réfléchir à mon attitude personnelle face à l'âge avancé . Le ton du livre est certes une de ses qualité majeure, un style oral, dépouillé des oripeaux des certitudes assénées, bref un petit diamant noir qui va droit au cœur des émotions, bravo !!!!!
3
Blogueur

Je me suis demandé comment Aurélie Valognes avait pu raconter tant de choses, et si bien les approfondir, en si peu de pages. C'est assez impressionnant.

J'ai trouvé ce roman frais et drôle, j'ai beaucoup aimé le personnage de Ferdinand et sa relation avec Juliette surtout.

Voilà un livre qui vous fera sourire, et qui vous aidera peut-être à voir les autres autrement, et à chercher plus loin sous le vernis leur vraie personnalité. Tout le monde a un côté qui mérite d'être aimé, même s'il se donne du mal pour le cacher. Et dans sa propre famille particulièrement. Ne laissons pas un défaut d'un parent nous séparer.