Vous êtes ici

À moi pour toujours
384
Date de parution: 
01/10/2008
EAN : 
9782253123637
Editeur d'origine: 
Christian Bourgois Editeur

À moi pour toujours

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

« À moi pour toujours » : tel est le billet anonyme que trouve Sherry Seymour dans son casier de professeur à l’université un jour de Saint-Valentin. Elle est d’abord flattée par ce message qui tombe à point nommé dans son existence un peu morne. Mais cet admirateur secret obsède Sherry. Une situation d’autant plus troublante qu’elle est alimentée par le double jeu de son mari. Sherry perd vite le contrôle de sa vie, dont l’équilibre n’était qu’apparent, et la tension monte jusqu’à l’irréparable… Laura Kasischke peint avec talent une réalité américaine dans laquelle tout, y compris le désir, semble bien ordonné.

Les coups de coeur des libraires

L'avis du libraire

Sous l’aspect lisse des banlieues américaines, les pulsions, le désir... et l’angoisse.

D'autres coups de coeur libraires, en vidéos ? cliquez ici !

Les derniers avis

3
De la série américaine "Desperate housewife" il y a : -Sherry la quadragénaire bien dans ses baskets en apparence à qui il arrive plein de péripéties -la famille modèle, vivant dans une banlieue chic genre "Wisteria Lane" -Jon et Sherry sont mariés depuis vingt-cinq ans mais elle prend un amant de quinze ans son cadet -l'amie de toujours qui partage tout -un grand fils qui part à l'université, un père qui est hospitalisé... Ce sont toujours des scénario possibles. Mais autant la série nous fait rire des travers grossis de ses quadra devenues légendaires, autant le premier tiers de ce roman est lent, l'intrigue est longue à se mettre en place et manque d'humour et de dérision sur "l'american way of life". La description de la vie de Sherry est longue et permet de bien se mettre dans la peau du personnage. Exemple : "Jon a presque fini de prendre sa douche. Je l'entends qui rince le savon sur son dos. C'est un bruit qu'on n'imaginerait pas être très différent de celui que fait un homme qui se lave les aisselles, mais après vingt-cinq ans d'attention, on perçoit bien la différence. J'entends aussi la pluie qui, dehors, se fait plus dure. L'infime différence dans le passage de l'eau à la glace sur les vitres change complètement la musique produite, si on écoute attentivement." Sherry qui est prof à l'université reçoit le jour de la Saint Valentin un billet doux anonyme qui la trouble. Elle en recevra d'autres, cherchera quel en est l'auteur, et lorsqu'elle en parlera à son mari, il changera du tout au tout vis à vis d'elle, mais pas dans le sens courant de la jalousie. S'en suit une description presque lassante car trop abondante à mon goût de la renaissance sexuelle de Sherry et de son couple et une intrigue alambiquée. Les pistes sont nombreuses, abandonnées au fur et à mesure, mais le dernier rebondissement est prévisible, j'ai donc été déçue. De plus, Laura Kasischke n'est pas connue pour faire dans la dentelle, mais l'intrigue n'est pas assez sanglante, ses pistes éventuelles sont plus alléchantes. Je conseille quand même de le lire, peut-être plus pour l'auteure que pour le livre. Et vais poursuivre ma découverte de ses autres livres très vite.

Liés