Vous êtes ici

Sans pitié ni remords
512
Date de parution: 
10/05/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253092490
Editeur d'origine: 
Marabout

Sans pitié ni remords

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
9 novembre. Le capitaine Mehrlicht assiste aux obsèques de son ami Jacques Morel. Quelques heures plus tard, un notaire parisien lui remet une enveloppe contenant un diamant brut : l’œil d’une statue dérobée au musée des Arts d’Afrique et d’Océanie dix ans plus tôt.
De leur côté, les lieutenants Latour et Dossantos sont appelés pour constater un suicide, puis assistent à la défenestration d’une femme qui avait réclamé la protection de la police. Les deux victimes avaient un point commun : elles travaillaient ensemble au musée.
La chasse au trésor organisée par Jacques vire alors au cauchemar. Que cherchent ces anciens légionnaires, qui apportent la guerre à Paris dans un jeu de piste sanglant jalonné de cadavres ? Mehrlicht et son équipe ont quarante-huit heures pour boucler cette enquête sous haute tension, dans laquelle bouillonnent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de xxie siècle.

Les derniers avis

Ce troisième opus (qui s’avère être une bonne suite du Jour des morts, autant qu’une excellente lecture indépendante ne présentant aucune difficulté de compréhension) est à la hauteur de ce que nous a habitué Nicolas Lebel. Le rythme, les dialogues, la qualité de l’enquête, l’humour et la noirceur ne manquent pas et sont franchement de qualité. Sans tomber dans les coups de théâtre excessifs ni les rebondissements incertains, l’auteur sait y faire pour que le lecteur ne sache jamais vraiment à quoi s’attendre. L’histoire est éprouvante parfois, intéressante toujours et surprenante, tout en gardant une ligne de crédibilité appréciable.

L’écriture est toute en richesse et en finesse, et les dialogues…du pur divertissement ! L’arrivée du nouveau Cuvier m’a énervée mais ses répliques beaucoup amusée !

« Cuvier s’approcha d’elle.

-Tu ne m’interromps pas la parole, je te l’ai déjà dit d’accord ?

Latour leva les mains en signe de capitulations.

-Les Ritals, c’est Mafia et compagnie. Il faut arrêter de se voiler les yeux dans le sable. » Page 44

Caricatural ? Oui, mais c’est tellement plaisant, et tranche bien avec l’intrigue qui s’avère particulièrement dure par moment.
https://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/nicolas...

3
Blogueur

Une enquête douloureuse, sombre qui confirme la virtuosité de l’auteur, qui arrive à nous surprendre et à nous faire réfléchir sur la violence de la nature humaine et les horreurs qu’elles perpétuent. Le racisme est aussi présent à travers différentes situations du récit, la folie et la logique tordue des criminels est beaucoup plus âpre et dure dans cette enquête.

Jusqu’au dernier chapitre, on suit avec avidité les péripéties et le dénouement de l’enquête. Curieuse de voir quelles seront les séquelles de cette affaire sur l’équipe.