Vous êtes ici

Un heureux événement
160
Date de parution: 
28/02/2007
EAN : 
9782253120049
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Un heureux événement

5,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Désormais ma vie ne m’appartenait plus. Je n’étais plus qu’un creux, un vide, un néant. Désormais, j’étais mère.
E.A.
Violent, sincère, impudique, le nouveau roman d’Eliette Abécassis brise les tabous sur la maternité, cet «heureux événement» qui n’est peut-être qu’une idéologie fabriquée de toutes pièces. Après Mon père et Clandestin, la romancière affirme un ton toujours plus personnel, où la fiction se mêle à une analyse subversive de la société.

Un heureux événement adapté au cinéma par Rémi Bezançon avec Louise Bourgoin et Pio Marmaï.
2011

Les derniers avis

5

J'ai lu "Un heureux événement" après avoir vu le film homonyme.
Si l'adaptation cinématographique est amusante, ce n'est pas le cas du livre qui fait réfléchir sur bien des aspects de la maternité.
J'ai aimé le ton bien que je comprenne qu'il ait mis mal à l'aise certaines lectrices.
C'est un livre dérangeant mais que je trouve finalement très juste.
Quant à l'écriture je l'ai trouvée magnifique.
Tout cela me donne envie de découvrir d'autres livres de l'auteure.

3
Le livre est très différent du film. Dans le film, les passages philosophiques/ psychanalytiques sont davantage marqués par le comique. Le meilleur exemple c'est "le moment du sac à main" quand l’actrice principale à dans son sac à main son test de grossesse. Déjà se balader avec ça c'est très moyen mais en plus comparer selon Freud, son sac à un vagin ça tourne carrément tout en ridicule! De même, pour la rééducation liée à l'accouchement, sans rentrer dans les détails, dans le film, bien sur, on a à faire à un homme avec qui la protagoniste aura une petite histoire...mais dans le bouquin, il n'en est rien, c'est juste une femme! La fin du livre/film nous laisse sur la fin c'est le cas de le dire! On doit penser par nous-même, c'est une torture! Que penser?En fait, tout dépend de notre vision de la vie...enfin, ça c'est mon avis! Soit elle est enceinte d'un autre.... La vie ne serait alors qu'un éternel recommencement: on tombe (amoureux) mais on tombe quand même, on vie ce qu'on désirait, on désire un enfant et puis plus rien, on recommence en quête d'un autre désir car nous sommes éternellement insatisfaits... On cherche à atteindre la perfection.... OU: elle est restée avec le même homme, elle a persévéré malgré les difficultés et a lutté contre ses propres désirs car elle a comprit que tout ce qu'on cherche toujours à atteindre c'est l'inaccessible comme-ci le bonheur ne pouvait se vivre, être acquis et reconnu comme tel; en bref se dire "je suis heureux(se)" Un heureux événement nous laisse mi-figue mi-raisin, mitigé, perplexe! Quoiqu'il en soit, on opte (enfin je transforme mon "je" en "on") plutôt pour le livre car le film laisse des phrases brisées ou déformées...

Liés