Vous êtes ici

Une place à prendre
792
Date de parution: 
02/10/2013
EAN : 
9782253176497
Editeur d'origine: 
Grasset

Une place à prendre

9,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre... Comédie de mœurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige. J.K. Rowling est l’auteur de la série Harry Potter, lue et traduite dans le monde entier.

On connaissait un grand auteur de roman fantastique pour la jeunesse, on découvre un subtil écrivain naturaliste contemporain. Marie Rogatien, Le Figaro Magazine.

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Ludivine de FNAC Bordeaux-Lac (33)

Cette fois-ci c'est aux adultes que l'auteure s'adresse avec cette très bonne intrigue située dans un petit village anglais ou tout semblait pourtant calme et paisible...

Les derniers avis

Portrait de sab02
3
Lorsque j'ai entamé ce livre j'avais lu bon nombre de critiques très négatives. Je m'attendais donc à ne pas passer un très bon moment! A présent que je l'ai terminé je dois avouer que mon avis est en demi-teinte. En effet, la moitié du livre m'a vraiment emballée: les descriptions des personnages sont très denses et complètes et permettent parfaitement de cerner la personnalité de chacun et d'ainsi rentrer dans l'histoire. Mais à partir de la moitié du livre, il y a quelques longueurs et j'ai eu hâte qu'on en vienne enfin au fait. Aux trois quarts du livre ça y est c'est parti mais là quelle déception: je trouve que l'intrigue part complètement en vrille et mon intérêt est très vite retombé... Je n'avais plus vraiment envie d'en savoir plus. En refermant le livre je suis donc assez dubitative quant à sa qualité. Appréciant énormément J.K. Rowling, j'ai beaucoup de mal à m'avouer que ce livre a été en-dessous de mes attentes...
3

Contrairement aux fans de l’auteur de la célèbre saga, je n’avais pas d’attente particulière ni d’exigence en m'attaquant au premier roman adulte de JK rowling, car la seule fois où j’ai tenté de lire Harry Potter, j’ai décroché très rapidement.

Si le style de l'auteur flirte parfois avec l'emphase et l'ampoulé ce roman choral, on se plonge dans cette lecture avec un vif intérêt celui de  de découvrir chaque foyer, les liens entre eux et de connaitre un peu plus les différents protagonistes dans leur complexité au fur et à mesure de la lecture.

Les portraits des adolescents étaient réussis et moins chargés (au moins jusqu’à un certain point du livre) que les autres personnages cachant tous des rancœurs, secrets, haines ou mensonges.  Si le tableau quand il concerne Pagford est plutôt cohérent et s’il y a une certaine jubilation à voir comment l’écrivain a imaginé chaque lien entre différentes histoires, familles, la peinture des classes défavorisées peut laisser un peu circonspect, tant  J.K. Rowling n’y va pas avec le dos de la cuillère : les pauvres sont sales, ils vivent dans des conditions d’hygiène effroyables, la mère est junkie, la fille se fait violer par un dealer....