Vous êtes ici

Une place à prendre
792
Date de parution: 
02/10/2013
EAN : 
9782253176497
Editeur d'origine: 
Grasset

Une place à prendre

9,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre... Comédie de mœurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige. J.K. Rowling est l’auteur de la série Harry Potter, lue et traduite dans le monde entier.

On connaissait un grand auteur de roman fantastique pour la jeunesse, on découvre un subtil écrivain naturaliste contemporain. Marie Rogatien, Le Figaro Magazine.

Les derniers avis

5

Une critique sociale qui nous dépeint des personnages réalistes et une mentalité conservatrice encore existante, J.K Rowling nous prouve que sa plume grandiose s'adapte à d'autres styles et qu'elle peut nous y plonger avec tout le savoir faire qu'on lui connait. Impressionnant par ses mots, poignant par ce qu'il relève, C'est un très bon roman.

Résumé maison: Le très connu Barry Fairbrother est décédé. Une place au conseil de la ville se libère et dans le petit patlin de Bagford, où tout se sait et tout le monde se connait, c'est la guerre entre certaines familles pour l'avoir. Ce siège vacant représente la possibilité de retirer les Champs, un secteur très difficile qui anime les passions dans les deux sens. Mais derrière chaque personnage se cache une vérité, parfois sombre, parfois bonne. Les Mollissons sont ravis de la mort de leur rival: Shirley est la parfaite hypocrite qui veut l'attention admirative des autres face à sa vie en apparence parfaite, auprès de son tout aussi hypocrite mari, Howard, qui se cache derrière entourloupes,blagues et sourires. Leur brue Samantha est sur le bord de la dépression face à leur comportement hautain et manipulateur. Les Prices sont isolés du monde dans leur maison sur la colline, pour vivre leur enfer loin des regards: Simon, le père narcissique et violent, Ruth, attteinte du syndrome de la femme battue. Andrew,l'aîné ,intelligent, couvert d'une acnés risible, prépare sa vengeance secrètement dans le tumulte des évènements et est amoureux de la petite nouvelle du village. Il s'agit de Gaia Bawden, déracinée de Londres par sa mère Kay, qui souhaitait vivre une idylle avec son copain Gavin, menteur et profiteur. Les Jawanda sont déchirés: Parminder est une mère autoritaire qui pense que sa fille benjamine Suckvinder est rebelle. Celle-ci, canard boiteux de la famille, s'auto-mutile et vit du harcèlement de la part de Stuart Walls,véritable rebelle et fils adopté de Tessa et Colin. Et parmi tous ces gens de classe aisé et moyenne se trouve Krystal Weedon, sans doute le personnage le plus haut en couleur. Elle est dure, elle fait les 400 coups, vit dans un taudis des Champs et passe pour la pute de service. Pourtant, rusée et intelligente, elle se bat pour que sa mère héroïnomane ne perde pas son petit frère, Robbie. Cependant cette ado manque cruellement d'amour et de reconnaissance. Mais Terri, la mère, a un passé abominable et insoupçonné-quoique pas surprenant- et c'est une guerre entre elle et sa fille. Il y en a d'autres, mais tous ces principaux protagonistes se déchirent, s'aiment, s'utilisent, se blesse dans une vraie débâcle sentimentale et politique.
Comme quoi les façades tombent fatalement et les secrets ne sont pas fait pour être gardés.

3

Ce roman est une comédie de mœurs teintée d’humour noir très anglais.
Certes, c’est un bon roman mais il tarde à démarrer. En effet, le temps de présenter tous les personnages prend beaucoup de pages et l’histoire reste quelque peu difficile à suivre au départ.