Vous êtes ici

Vendetta
768
Date de parution: 
06/10/2010
EAN : 
9782253125266
Editeur d'origine: 
Sonatine

Vendetta

8,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

2006, La Nouvelle-Orléans. Catherine, fille du gouverneur de Louisiane, est enlevée. Son garde du corps est assassiné. L'enquête est confiée au FBI. Très vite, le kidnappeur, Ernesto Perez, se livre aux autorités... Il veut s'entretenir avec Ray Hartmann, un obscur fonctionnaire qui travaille à Washington dans une unité chargée de la lutte contre le crime organisé. C'est le début d'une longue confrontation entre les deux hommes jusqu'à l'étonnant coup de théâtre final.

Prix LE POINT du polar européen
2010

Les coups de coeur des libraires

L'avis de Annaik K. , Librairie Dialogues (Brest)

Beaucoup d'éléments inhabituels et marquants rendent ce polar impressionnant : Tout d'abord, le lecteur est contraint de patienter un certain nombre de pages avant de saisir la portée et l'attrait de ce qui s'esquisse. Par conséquent, et ce malgré le style percutant qui m'avait déjà conquise dans "Seul le silence", j'ai failli abandonner et ne jamais savoir qui avait infligé un tel supplice à l'homme retrouvé dans le coffre de la Mercury Turnpike Cruiser. Puis, comme pour me récompenser d'avoir résisté à cette tenue en haleine, R J Ellory pose l'intrigue, le kidnapping de la fille du gouverneur de Louisiane, et dépose même le coupable, puisque celui-ci se livre aux autorités, avec un étrange marché, qui plus est : révéler l'endroit où Catherine Ducane est séquestrée, mais seulement après qu'il ait fait entendre une extraordinaire confession, l'histoire de sa vie. S'en suit un huis-clos de plusieurs jours entre cet homme pour le moins énigmatique et dangereux, Ernesto Perez, et un flic tourmenté, Ray Hartmann. Et là, il faut essayer de digérer tout ce que Perez, ancien tueur à gages pour la mafia, livre de lui-même, de politiciens ambitieux et sans scrupules, de clans rivaux. De ne pas s'habituer à la violence omniprésente, aux fantômes qu'il abandonne sur sa route. De ne pas trouver cette machine à tuer qu'il est devenu touchante. Enfin approche le dénouement, qu'on a presque envie de retarder, et qui même si pressenti, ne sera jamais totalement celui qu'on imaginait! Une lecture aussi puissante est peut-être l'occasion de se plonger ensuite dans la trilogie nouvellement achevée d'"Underworld USA" de James Ellroy, ou bien "La bête contre les murs" de Bunker, sur l'univers carcéral, ou encore de retrouver Dave Robicheaux en Louisiane dans les romans de James Lee Burke... .

www.librairiedialogues.fr/

 D'autres coups de coeur libraires, en vidéos ? cliquez ici

 

L'avis de la Librairie Le Soleil Vert (Calvisson)

Ce livre est avant tout un flashback, l’histoire d’une vie qui commence à La Havane, celle d’un tueur de la mafia, et qui évoluera des années 50 à nos jours entre La Nouvelle Orléans, Chicago, Los Angeles, New-York... Qui est cet homme ? Où veut-il en venir ? Ce personnage sombre impose le récit de sa vie à un homme qui tente de sauver la sienne, et pour qui chaque minute compte. Même si on ressent quelque impatience au départ, si le récit tarde à démarrer (RJ Ellory aime que les bases soient solides, que tout soit en place, et aime prendre son temps), on se sent rapidement dans la peau du confident et on se laisse emporter par l’ambiance, fasciner par la vie d’Ernesto Perez, cet homme infréquentable, violent, ce criminel sans pitié. On sent qu’une toile est en train de se tisser. L’histoire des Etats-Unis se mélange à l’intrigue, et cela devient vite très intéressant. Et si au fil du récit RJ Ellory réussissait à nous rendre Ernesto Perez plus humain ? presque… sympathique ?? Une bonne nouvelle : vous aurez, en temps et en heure, des réponses à toutes vos questions ! Tout reprendra sa place, mais peut être pas celle que vous auriez imaginée. Ce roman, joliment écrit et très documenté est un excellent moment de lecture… de quoi apprendre beaucoup de choses sur la Cosa Nostra, sur les sentiments humains, la manipulation, et sur la vengeance.

L'avis de Caroline Berthelot, de la librairie, Au brouillon de culture, Caen.

Les derniers avis

3
Un des meilleurs d'ELLORY. Un livre entre roman et policier. Ce livre nous fait pénétrer au centre de la mafia à travers un personnage attachant et profondément humain. A lire absolument avec une fin spectaculaire et géniale.
3
Ellory poursuit l'œuvre de son "maître" James Ellroy ; il dissèque l'histoire des Etats-Unis dans ce qu'elle peut avoir de plus violente. La violence d’État (l'assassinat de Kennedy et la mort de Marilyn Monroe sont évoqués) aussi bien que la violence des hommes. Ernesto Perez est né entouré de violence. Il n'a connu pratiquement que ça dans son enfance et c'est naturellement qu'il a commis son premier meurtre. C'est également naturellement qu'il se retrouve à travailler comme tueur à gage pour la mafia. A travers son histoire, R.J.Ellory nous parle aussi de vengeance obsédante. Et il nous parle du choix et de la responsabilité. Peut-on réellement influencer les évènements ou est-ce les évènements qui influent sur notre vie ? Peut-on faire marche arrière, avoir une autre chance ? Et quand est-il de l'héritage familial ? En plus, ce qui ajoute au plaisir, Ellory écrit dans une langue riche. A travers ses descriptions, on ressent vraiment les ambiances et les atmosphères. "Vendetta" est donc un livre qui marque, on y apprend beaucoup sur l'histoire et l'Homme sans échapper au plaisir littéraire.

Liés