Vous êtes ici

Vent d'Est, vent d'Ouest
160
Date de parution: 
18/01/1972
EAN : 
9782253004684
Editeur d'origine: 
Stock

Vent d'Est, vent d'Ouest

Germaine Delamain (Traductrice)

Marc Chadourne (Préfacier)

6,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Années 1920. Kwei-Lan « vient d’être mariée », sans le connaître, à un jeune Chinois auquel elle a été promise avant même sa naissance. Ce Chinois revient d’Europe, il a oublié la loi de ses ancêtres, il ne respecte ni les coutumes ni les rites…
Le frère de Kwei-Lan, l’héritier mâle, dépositaire du nom et des vertus de la race, qui vient de passer trois ans en Amérique, annonce son mariage avec une étrangère ; il revient avec elle…
À travers les réactions des membres de cette famille de haute condition où l’attachement aux traditions, le culte des ancêtres, l’autorité du père et de la mère n’avaient encore subi aucune atteinte, la grande romancière Pearl Buck nous fait vivre intensément le conflit souvent dramatique entre la jeune et la vieille Chine.

Les derniers avis

3
Issue d'une riche famille chinoise, Kwei-Lan a été élevée dans le respect des traditions, des Dieux et des ancêtres. Fiancée avant même sa naissance, elle n'a vécu que dans l'attente du jour béni de son mariage. Grâce aux enseignements de sa Vénérable mère, elle sait se parer, se maquiller, se coiffer pour plaire à son mari, cuisiner les mets les plus raffinés pour aiguiser son appétit. Mais le jour tant attendu où elle fait enfin la connaissance de son époux, loin d'être fidèle à son rêve, ce jour se transforme en cruelle déception. Prête à servir sa belle-mère comme une fille et à obéir en tout à son mari, Kwei-Lan est rejetée par le jeune homme, corrompu par les moeurs de l'Occident où il a étudié la médecine. Il n'a que faire de ses talents, de ses parures, de sa soumission. Même ses jolis petits pieds bandés ne trouvent pas grâce à ses yeux! Son mari veut faire d'elle son égale! Et, Kwei-Lan n'est pas au bout de ses peines...Son frère adoré, l'aîné de la famille, revient des Etats-Unis au bras de son épouse! Une américaine! Une étrangère! Le clan ne saurait tolérer un tel manquement aux traditions! Pourtant, il faudra bien se résoudre à accepter le vent nouveau de la modernité qui souffle sur le pays, balayant les coutumes et entraînant dans son sillage la jeunesse chinoise. Dans un long monologue qu'elle adresse à sa "soeur" dont on ne sait qui elle est mais dont on devine qu'elle n'est pas chinoise, Kwei-Lan livre les émotions d'une femme qui voit s'écrouler tous les principes auxquels elle a toujours crus. Partager entre son respect pour sa mère et le désir de plaire à son mari, elle tente tant bien que mal de s'ouvrir aux idées nouvelles, de surmonter préjugés et superstitions. Touchante par son envie de bien faire et sa grande bonté, Kwei-Lan raconte une Chine traditionnelle confrontée à un inexorable vent de modernité et de liberté. Le pays s'ouvre, ses forces vives partent étudier à l'étranger et reviennent avec une autre conception de la société. Figés dans leurs traditions, les anciens ne se résignent pas à abandonner les règles strictes qui régissent la famille mais ont-ils le choix? Peut-on lutter contre le vent d'Ouest ? Pearl BUCK signe ici un roman sensible et profond qui parle aussi de tolérance et d'amour. A lire absolument!