Vous êtes ici

Yeruldelgger
648
Date de parution: 
02/01/2015
EAN : 
9782253163886
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Yeruldelgger

8,30€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose. Il y avait la Suède de Mankell, l'Islande d'Indridason, l'Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Manook !

Une maîtrise époustouflante pour le polar le plus dépaysant et  le plus primé de tous les temps : le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes, le prix SNCF 2014, le prix des lectrices de Elle (polar) et le Prix des Lecteurs Notre Temps 2014.

Coup d’essai et coup de maître. 20 minutes.

Un héros au nom imprononçable mais inoubliable. Elle.

En bonus, le premier chapitre de la suite des aventures du commissaire Yerudelgger à paraître chez Albin Michel, et une préface inédite de l’auteur.

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Françoise Bonnaud de la Maison de la Presse de la Palmyre

"Avec l'inspecteur Yeruldelgger nous parcourons la steppe et les montagne de Mongolie avec ses paysages époustouflants, ses habitants typiques, à la poursuite de ses propres démons. Cet excellent polar nous fait voyager de Oulan -Bator à la frontière sino-russe. A lire avec ou sans yourte !"

L'avis d'Aurélie Sandon de la librairie la Plume Rouge à Trévoux

Il y a quelques années, une seule et unique petite loi a changé la vie et le visage de la Mongolie. En allant à rebours de coutumes millénaires et du monde de vie traditionnel nomade, cette loi instituait la propriété du sol. Ce fut la fin d'un monde pour des milliers de nomades privés du droit de faire paître leurs troupeaux où bon leur semblait, ce fut l'apparition dans la steppe de clôtures et de barbelés et surtout, ce fut l'occasion qu'attendaient des hommes d'affaires peu scrupuleux pour acheter des terres riches en métaux rares et les revendre sous forme de concessions minières en empochant des millions, voire des milliards de dollars au passage.

C'est avec cette toile de fond que Ian Manook construit son polar et c'est un coup de maître ! Dans une Mongolie oscillant entre tradition et modernité, entre attirance pour l'Occident et repli nationalise voire fasciste, entre rêve d'un reconnaissance internationale et mythe d'un passé cruel mais glorieux, entre haine des Chinois venus coloniser le pays économiquement, pauvreté extrême et industrie du tourisme florissante à la recherche de folklore déguisé en authenticité, Manook campe le personnage d'un flic intègre, droit dans ses bottes, un flic ravagé par la mort de sa fille cadette, assassinée pour faire pression sur lui et l'obliger à lâcher une enquête mettant en lumière la corruption des autorités.

Les derniers avis

3
J'ai adoré ! Un polar haletant en pleine Mongolie. Une écriture efficace, une intrigue maîtrisée et un épilogue qui, pour un polar, n'est pour une fois pas tiré par les cheveux. L'auteur, français de surcroît, a évité de tomber dans le roman ethnologique à tout prix, comme le font beaucoup de romanciers pour se donner l'impression d'avoir de la culture. Bon le passage avec les moines, on y croit on n'y croit pas mais l'auteur ne s'y appesantit pas trop donc c'est plutôt agréable. Je pense que la lecture des "Temps sauvages" sera prévue pour fin octobre.
3
Brûlez votre guide du routard et renvoyer votre guide touristique (en revanche ,évitez de faire l'inverse) et prenez un IAN MANOOK ! Avec un YERULDELGGER maintes fois récompensé ,Ian Mannok nous fait connaitre une Mongolie sous bien des aspects Difficile je vous le concède de faire une critique objective sur un roman dont on a rencontré l'auteur ,surtout quand il vous a impressionné et qu'il a .....des "paluches" aussi larges que des pelles à Flammenkuche (expression familière que seuls les alsaciens comprendrons ). Et pourtant ,on traverse les 700 pages sans fatigue mais non sans inquiétude à la rencontre d'un personnage aux facettes sombres et tragiques ,blessé dans son âme et dans ses entrailles à la recherche d'une sainte justice qu'il essayera de rendre avec ses propres règles . C'est du polar sans fard ,de " l'ethno sunshine when she's gone" (pour ceux qui connaissent Bill Withers) ,du Manook s'en va en guerre qui nous est servi avec une yourte nature....sans fioriture ! Apres quelques jours de lecture sans commune mesure ,je sais maintenant comment on dit en Khalkha :"j'ai vécu en Mongolie une histoire hallucinante sur une enquête policière en faisant du tourisme en immersion totale ."........Yeruldelgger" bien sur !!!!