Vous êtes ici

Yeruldelgger
648
Date de parution: 
02/01/2015
EAN : 
9782253163886
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Yeruldelgger

8,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose. Il y avait la Suède de Mankell, l'Islande d'Indridason, l'Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Manook !

Une maîtrise époustouflante pour le polar le plus dépaysant et  le plus primé de tous les temps : le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes, le prix SNCF 2014, le prix des lectrices de Elle (polar) et le Prix des Lecteurs Notre Temps 2014.

Coup d’essai et coup de maître. 20 minutes.

Un héros au nom imprononçable mais inoubliable. Elle.

En bonus, le premier chapitre de la suite des aventures du commissaire Yerudelgger à paraître chez Albin Michel, et une préface inédite de l’auteur.

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Françoise Bonnaud de la Maison de la Presse de la Palmyre

"Avec l'inspecteur Yeruldelgger nous parcourons la steppe et les montagne de Mongolie avec ses paysages époustouflants, ses habitants typiques, à la poursuite de ses propres démons. Cet excellent polar nous fait voyager de Oulan -Bator à la frontière sino-russe. A lire avec ou sans yourte !"

L'avis d'Aurélie Sandon de la librairie la Plume Rouge à Trévoux

Il y a quelques années, une seule et unique petite loi a changé la vie et le visage de la Mongolie. En allant à rebours de coutumes millénaires et du monde de vie traditionnel nomade, cette loi instituait la propriété du sol. Ce fut la fin d'un monde pour des milliers de nomades privés du droit de faire paître leurs troupeaux où bon leur semblait, ce fut l'apparition dans la steppe de clôtures et de barbelés et surtout, ce fut l'occasion qu'attendaient des hommes d'affaires peu scrupuleux pour acheter des terres riches en métaux rares et les revendre sous forme de concessions minières en empochant des millions, voire des milliards de dollars au passage.

C'est avec cette toile de fond que Ian Manook construit son polar et c'est un coup de maître ! Dans une Mongolie oscillant entre tradition et modernité, entre attirance pour l'Occident et repli nationalise voire fasciste, entre rêve d'un reconnaissance internationale et mythe d'un passé cruel mais glorieux, entre haine des Chinois venus coloniser le pays économiquement, pauvreté extrême et industrie du tourisme florissante à la recherche de folklore déguisé en authenticité, Manook campe le personnage d'un flic intègre, droit dans ses bottes, un flic ravagé par la mort de sa fille cadette, assassinée pour faire pression sur lui et l'obliger à lâcher une enquête mettant en lumière la corruption des autorités.

Les derniers avis

3
Yeruldelgger doit imposer silence à son âme déchirée lorsqu'il exhume le cadavre d'une fillette, enterrée avec son tricycle rose dans la steppe de Mongolie. Le silence c'est un peu la couleur préférée de ce commissaire dévasté par un trop-plein de chagrins. Pendant qu'il promet de prendre soin de l'âme de la petite morte, ses collègues découvrent, à Oulan-Bator, les corps torturés de trois chinois et de deux prostituées. Deux enquêtes qui commencent et ne vont cesser de s'entrelacer pour emporter le lecteur dans un voyage époustouflant et passionnant de la première à la dernière page. Ian Manook tisse son histoire avec une écriture chatoyante qui sait aussi bien décrire une réalité économique, évoquer avec lyrisme les paysages de Mongolie, ancrer les personnages dans leur propre histoire et leur donner une existence loin de tout système convenu. Il y a du souffle, de la profondeur et une vraie générosité dans cette écriture-là. Les personnages sont d'une intensité et d'une richesse fascinantes. Sans lourdeur, sans manichéisme, Ian Manook intègre au fil des intrigues les infinies nuances des relations humaines, qu'elles soient familiales, amicales, amoureuses ou autre. Je ne pense pas oublier un jour Yeruldelgger, Oyun, Solongo, Gantulga et les esprits de la steppe qui habitent ce livre charnel, sensoriel et le font palpiter au rythme d'un coeur qui bat.
3
Un bon polar avec un flic digne de l'inspecteur harry. Avec de l'action et du suspense de la première à la dernière page.