Vous êtes ici

Adieu
408
Date de parution: 
27/03/2013
EAN : 
9782253166375
Editeur d'origine: 
Sonatine

Adieu

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
2001, Châtenay-Malabry. Une mère, son fils et sa fille sont retrouvés assassinés à leur domicile. Le père est porté disparu. Est-il lui aussi victime ou bien coupable ? Les recherches s'organisent, sous la direction du commissaire Langelier. Un mois plus tard jour pour jour, c'est au tour d'une seconde famille, tout aussi ordinaire, d'être abattue dans des circonstances identiques. Là aussi le père est introuvable. Presse, politiques, police, les avis sont unanimes, un tueur en série est à l'œuvre. Seul Langelier s'entête à concentrer tous ses efforts sur la piste des pères, qu'il soupçonne d'être à l'origine des massacres. Devant son obstination et son manque de résultats, son supérieur, le commissaire Ferracci, est obligé de lui retirer l'affaire. Commence alors entre les deux hommes une guerre froide, chacun s'efforçant de démontrer sa propre vérité, qui ne prendra fin que dix ans plus tard avec la révélation d'une incroyable réalité.

Les derniers avis

3
un commissaire hanté par une ancienne affaire fait son pot de départ en retraite. En guise de discours il raconte à un auditoire curieux et intéressés l'histoire de son contre enquête qui l'a consumé durant ces 10 dernières années. Nous avons ici un roman très bien construit, une atmosphère de plus en plus oppressante, des personnages très bien construit et qui ont chacun leur force et faiblesse, et enfin une intrigue bien mené qui nous emmène vers un final peu commun. En fermant ce livre je me dit : "que se serait bien de participer un jour à un pot de départ tel que celui ci"
3
Je dois avouer avoir été complètement bluffé par la performance de Jacques Expert. Un meurtre familial et la disparition du père. Une intrigue somme toute assez classique pense-t-on… avant d’en douter lorsqu’un deuxième, un troisième puis un quatrième finissent par convaincre tous les enquêteurs qu’ils sont en présence d’un tueur en série… Tous sauf un, le commissaire Langelier, ce flic sans envergure mais suffisamment obstiné pour gagner notre sympathie, compassion et admiration, mais surtout pour nous happer littéralement dans son face-à-face destructeur avec son chef, le commissaire Ferracci. Un huis-clos dont on ne sait jusqu’au dernier moment qui sortira vainqueur, qui manipule qui ? Qui dira « Adieu » à l’autre ?… L’auteur nous propose un scénario et une mise en scène d’une grande originalité où, presque sans s’en rendre compte, on se retrouve dans la peau d’un des collègues de travail du commissaire Langelier, complètement suspendu à ses lèvres et surtout impatient, très impatient du dénouement final. Et quel dénouement !

Liés