Vous êtes ici

Au revoir là-haut
624
Date de parution: 
22/04/2015
EAN : 
9782253194613
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Au revoir là-haut

8,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Prix Goncourt 2013

Prix Goncourt
2013
FILM D'ALBERT DUPONTEL AVEC NAHUEL PÉREZ BISCAYART, ALBERT DUPONTEL, LAURENT LAFITTE
2017

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Nathalie Iris de la librairie les Mots en marge

On l'attendait...il est enfin arrivé, le Collector d'Au revoir là-haut. Magnifique! On pourrait presque s'arrêter là pour décrire ce bel objet qui permettra de lire ou relire ce roman de Pierre Lemaître.

D'aspect très classique, ce "petit grand" livre est remarquable. Il contient une nouvelle inédite "Un héros". Nh'ésitez pas, courez acheter ce livre. Pour vous, pour l'offrir...c'est un sublime livre de poche.

L'avis de Clo Brion de la librairie VANDROMME à LES VANS

"Un roman noir sur les gueules cassées, ces fracturés, ces survivants d'une guerre sans fin pour eux. «Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d'avantages, même après». Oui, même après, lorsque ce chef en quête de fortune ne va pas hésiter, après un sordide assassinat sur le front, à se lancer dans le commerce des cimetières, grugeant les familles en mal de tombes devant lesquelles se recueillir dignement. Oui, même après, lorsque ces deux revenants borderline vont monter le scandale de stèles souvenir, gros comme un pied de nez, à la patrie reconnaissante qui ne les reconnaît pas.
Un grand roman plein d'humanité, dans lequel on touche du doigt, l'horreur, la souffrance, l'abjection mais aussi cette belle dignité de certains hommes dans le chaos."

Les derniers avis

5
Blogueur

Auteur de polars lauréat de nombreux prix, Pierre Lemaitre a reçu le Prix Goncourt en 2013 pour "Au revoir là-haut".

Il fallait oser. S'attaquer au carnage de la Grande Guerre n'a rien de nouveau. Mais faire de deux rescapés des tranchées, dont l'un a été privé de visage par un éclat d'obus, des arnaqueurs de haut vol prêts à ridiculiser l’État qui glorifie les morts mais n'a que faire des vivants, voilà qui donne matière à une fresque originale, admirablement construite, d'une cruelle lucidité.

Entre les lâches devenus des héros à la faveur de malentendus, les pantins serviles, les vrais héros qu'on s'empresse d'oublier au profit des morts qui ne viendront plus raconter l'absurdité de cette guerre et la bêtise des généraux, entre la vénalité des profiteurs de guerre, des trafiquants en tous genres, les trafics et l'addiction, Pierre Lemaitre a bâti un roman habité par la désillusion, l'amertume, la peur et hanté par la folie. On est sans doute bien plus proche de la réalité historique que tous les grands discours des manuels d'Histoire...

On s'étonne même qu'à l'époque, aucun escroc n'aie eu l'idée qu'exploitent les deux héros du roman pour se sortir de la pauvreté et de l'exclusion tout en renvoyant à son absurdité, à sa bigoterie, à son besoin délirant de privilégier la commémoration grandiloquente des morts au détriment des soins à apporter aux vivants de cette IIIe République antisémite et militariste déjà à bout de souffle.

Je ne fais pas partie des lecteurs qui se jettent avec avidité sur le Goncourt dès que le nom du lauréat est annoncé. J'aurais même plutôt tendance à avoir le réflexe inverse. Voilà sans doute pourquoi il m'a fallu autant de temps pour me décider à lire "Au revoir là-haut". J'avoue donc en toute honnêteté que j'ai été plus qu'agréablement surprise par le style de Pierre Lemaitre, le thème de son roman et surtout son ironie tragique.

5

En un mot : magistral ! Du début à la fin.
Lauréat du prix Goncourt 2013, Au revoir la haut est, comme le dit Albert Dupontel, un subtil mélange de Celine et Dumas. Le premier pour les torsions de l'âme, le second pour la narration spectaculaire.
2 Novembre 1918, dernier assaut de cette guerre si meurtrière.
Un champ de bataille, des hommes enragés, une attaque sous les obus et les grenades, un commandant sadique et deux jeunes poilus : Albert et Édouard. Ils ne se connaissent pas encore et pourtant ils ne se sépareront plus.
Véritable gueules cassées, ils vont décider de se venger de cette fichue guerre, du délaissement, de l'oubli par l'Etat, en imaginant une arnaque prodigieuse !
Une action sans pause, autour de ces deux personnages hauts en couleur, très moderne et attachant, l'un blessé physiquement, l'autre psychiquement. Le tout dans une écriture efficace tantôt drôle, tantôt triste.
Un véritable questionnement sur le devoir de mémoire, le business cynique que cela a engendré, la place des soldats français au retour des champs de bataille.
Un livre trop vite lu... tellement il est divinement bien écrit.
Je ne peux que le conseiller !
Pour les lecteurs déjà conquis ou les "fainéants" de lecture (600 pages, vite passées, mais je comprend que ça rebute un peu) courrez au cinéma dès mercredi pour découvrir la superbe adaptation d'Albert Dupontel.
Le film complète parfaitement l'œuvre de Pierre Lemaitre. Il s'est totalement réapproprier l'histoire sans pour autant la dénaturer. Un vrai tour de force !!

Liés