Vous êtes ici

Dossier 64
672
Date de parution: 
06/01/2016
EAN : 
9782253095156
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Dossier 64

8,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Copenhague, 2010. Une brutale agression dans le quartier de Vesterbro incite Rose, la bouillonnante assistante de l’inspecteur Morck, à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d'une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une macabre affaire datant des années 1950 : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad…
Avec cette nouvelle enquête de l’incontournable trio formé par Carl Morck et ses assistants Assad et Rose, Jussi Adler-Olsen fait monter la tension d'un cran en nous plongeant dans un sombre chapitre de l’histoire du Danemark, où l’influence des extrêmes est plus que jamais d’actualité.
 
Le romancier touche juste et fort. Pascale Frey, Elle.

Comme toujours, on est happé par un climat dense, à couper au couteau.  Claire Julliard, Le Nouvel Observateur

Les derniers avis

3
Blogueur

Ce quatrième opus ne déroge pas à la règle et la montée en puissance de Adler-Olsen continue à se faire sentir. Oui je trouve cet épisode encore meilleur que les autres, plus émouvant, plus décalé, plus profond, plus hypnotisant. Il peut se lire individuellement, mais connaître les personnages est un véritable plus.
600 pages qu'il convient de savourer, une atmosphère un peu rétro mais jamais désuète et des dialogues dynamiques. Une maîtrise narrative impressionnante et une profondeur de l'intrigue éblouissante. L'auteur prend son temps pour asseoir son récit et développer ses personnages, une ambiance tendue mais tellement addictive qu'on voudrait ne pas en sortir.
Un « Cold Case » à la scandinave, où l'auteur égratigne sérieusement la société danoise, si lisse en apparence. Un regard acerbe sur la société et des propos qui peuvent très facilement se transposer dans l'histoire et l'actualité française. Nous aussi nous avons nos casseroles et vivons le retour en force des idées extrémistes.
Intrigue menée de main de maître, personnages mémorables et complexes, ton singulier, moments de pure émotion et un final absolument magnifique (alors que l'on s'imagine avoir tout deviné longtemps avant).

 

3

Hilarantes, pittoresques et déjantées les aventures de cette équipe du département V danois égrènent la liesse et la folie douce.
Loufoque, loup phoque même. C'est ce vent de fraîcheur bienvenue, qui change drastiquement des polars scandinaves habituels (plutôt lourds et dépressifs même si souvent excellents) qui fait le charme de ce bouquin et probablement des précédents (pas encore lus).
Car c'est quand même à un trio de policiers bigarrés que nous avons affaire, de Carl Mørck, loser magnifique et désabusé, en passant par Assad son énigmatique assistant cintré et cette folle furieuse schyzo et mal-aimable de Rose qui les seconde ou les triconde (ils sont 3 après tout).
Le talent principal de Jussi Adler Olsen réside dans l'évocation de leur échanges iconoclastes quotidiens dont le rythme est soutenu et truculent.
Sans compter toute la galerie de personnages secondaires qui illumine le bouquin.
Cela n'empêche pas l'auteur de tirer à boulets rouges sur une société danoise confrontée à ses démons noirs passés et présents. Société prête aux pires atrocités pour conserver une certaine idée de pureté de race.
L'intrigue en elle même n'est pas folle mais suffisamment intense pour accrocher.
Elle est fluide et agréable et surtout fait le lien narratif entre les personnages. Au final, un bouquin très fréquentable et sympathique