Vous êtes ici

La Baronne meurt à cinq heures
288
Date de parution: 
03/04/2013
EAN : 
9782253162544
Editeur d'origine: 
JC Lattès

La Baronne meurt à cinq heures

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Qui a osé assassiner la baronne chez qui Voltaire coulait des jours heureux ? En ce froid février 1733, c'est la rue qui attend notre philosophe (ou pire, la Bastille !). Il lui faut donc retrouver le criminel sans délai avant que celui-ci ne s'en prenne à d'autres honnêtes gens - à lui-même, par exemple. Heureusement, avec l'aide providentielle d'Émilie du Châtelet, Voltaire ne manque pas de ressources. Brillante femme de sciences, enceinte jusqu'au cou, celle-ci va l'accompagner dans son enquête où les subtilités féminines triompheront bien souvent de la philosophie. Ensemble, ils devront affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts et des flûtistes sanguinaires, décrypter des codes mystérieux, et surtout échapper à un lieutenant général de police prêt à embastiller Voltaire au moindre faux pas...

Les derniers avis

3
Je ne connaissais pas du coup Frédéric Lenormand et je sens que je vais devenir finalement addict. Voltaire en détective, jamais je ne l'aurais imaginer. C'est palpitant et drôle à la fois. Voltaire n'y a qu'une trentaine d'années mais on voit en lui ici un mixte de Louis de Funès et de Tatie Danielle, tant il est intéressé et acerbe dans certains de ses propos. Seul, lui importe ici qu'on reconnaisse son talent d'auteur qui estime être le seul à avoir et qu'on ne le mette pas à la porte de sa défunte bienfaitrice. J'ai beaucoup aimé et je pense ne pas trop tarder avant de lire la suite. Je recommande.
3
Un régal pour l’esprit, des moments hilarants, une aisance d’écriture. Inénarrable et érudit. Immoral et attachant, totalement irrespectueux, Rempli de citations caustiques.. On suit l’avancée de l’enquête comme on s’achemine vers un chemin fouilli/ fouilla escarpé Tellement d’adjectifs me viennent pour ce livre : Trépidant, pétillant, amusant, distrayant, Un style particulier, une approche de Voltaire complètement déjantée accompagnée de sa si charmante accolyte … Idée astucieuse rocambolesque et burlesque Roman à l’humour corrosif, et je cite : « Empoisonnée, poignardée et étouffée ».. « une dame grosse d’enfant.. » Qu’ajouter d’autre ? tout est … presque dit ajouter à cela la connaissance de nouveaux mots parfois inventés : putatif, l’épistolier…boudieuserie , aristotéliciens, péripatéticiens .. « je résisterai à tout jusqu’au jour où quelque chose me résistera », « la difficulté n’est pas toujours la condition de la réussite » on s’amuse vraiment , un voyage dans « l’épicuritélicien » Allez encore quelques nouveaux adjectifs pour clore ce chapitre : desopilant, classieux et jouissif !

Liés