Vous êtes ici

La Maison de soie (Le Nouveau Sherlock Holmes)
384
Date de parution: 
11/09/2013
EAN : 
9782253177647
Editeur d'origine: 
Hachette Jeunesse

La Maison de soie (Le Nouveau Sherlock Holmes)

8,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Un an après la mort de Sherlock Holmes, le docteur Watson entreprend de consigner l’une des enquêtes les plus noires qu’il a menées avec le célèbre détective… Londres, novembre 1890. Edmund Carstairs, marchand d’art, craint pour sa vie. Faute de preuves, Holmes ne peut qu’attendre. Le lendemain, ce n’est pourtant pas d’un meurtre, mais d’un vol dont Carstairs est la victime. Holmes l’avait prévu. Ce qu’il ne pouvait imaginer, en revanche, c’est qu’en confiant à Ross, l’un des Irréguliers de Baker Street, la charge de monter la garde, il l’envoyait en fait à la mort. Avec ce crime horrible, c’est ce que Londres a de plus sordide qui se révèle aux deux enquêteurs… La partie reprend. Et cette fois, Holmes et Watson n’en sortiront peut-être pas indemnes.

Les derniers avis

5
Blogueur

L'HISTOIRE → Qui dit roman policier, dit enquête… Qui dit enquête, dit grande probabilité de meurtre. Ce qui est original dans ce roman, c’est que nous sommes dans une double enquête (avec des problèmes totalement différents), qui semble à la fois tellement éloignée mais en même temps si proche. Le suspens ne cesse de grandir. Nous sommes constamment au coeur de l’histoire, et ce que vivent nos héros, nous les vivons avec eux.

La trame complexe et passionnante, que l’auteur a voulu nous présenter, est incroyable. Je ne me souviens pas d’une seule fois où j’aurais pu m’ennuyer. Le suspens était là, les émotions de « stress », d’adrénaline… sont très souvent présentes, et le lecteur est très proche de cette enquête.

En ce qui concerne l’histoire comme élément de lecture, j’ai pu constater que ça a été une lecture fluide, sans longueur, très dynamique et toujours accès sur la découverte de la vérité. Je pense qu’il est impossible (voir très peu probable) pour n’importe quel lecteur, de deviner ce qu’est et ce que signifie « la maison de soie » avant la fin du roman.

Pour tout vous dire, quand Sherlock Holmes et le Docteur Watson ont résolu l’enquête, je suis restée bouche bée. J’ai pris un long moment avant de reprendre ma lecture tellement cette découverte m’avait impressionné (limite choquée) ! J’avoue que c’est le seul roman policier qui m’a fait ressentir cela. Alors, je confirme qu’au niveau de la trame et du suspens (et tout simplement l’histoire), nous sommes vraiment face à un excellent travail !!

PERSONNAGE → Je ne m’attarderai pas sur les personnages, car je pense que Sherlock Holmes et le Docteur Watson sont maintenant aussi connus que certains grands auteurs.

On retrouve un Sherlock Holmes très charismatique, (assez abject ou encore imbuvable à certains moments mais pourtant très apprécié du lecteur) avec une grande présence et une capacité intellectuelle impressionnante. On lui retrouve également un léger attachement envers son ami Watson et envers les enfants de la rue qu’il paie certaines fois pour l’aider dans ses enquêtes.

J’ai trouvé que l’auteur l’avait plutôt bien fait renaître.

Et c’est exactement la même chose pour le docteur Watson, qui reste le narrateur de l’histoire, l’ami fidèle du détective ainsi qu’un homme très brillant possédant une excellente réflexion. Cependant, nous lisons, dans ce roman, les lignes du vieux Watson, vivant dans une sorte de maison de retraite, au moment où Sherlock Holmes est déjà décédé. Cela nous offre une sorte de Flashback plutôt sympathique avec les mots du vieux Watson pour commencer l’histoire et pour la terminer.

PLUME ET AUTEUR → Comme je le disais, le roman possède une bonne fluidité dans la lecture. Le texte est de qualité.

L’auteur s’en est très bien sorti et nous reprojète dans l’univers d’Arthur Conan Doyle avec brio.

CONCLUSION → Ce fut une histoire incroyable qui fut à la fois terrifiante, glauque et pleine de sensation forte… L’auteur a très bien respecté l’univers d’Arthur Conan Doyle que ce soit dans les personnages, la trame, l’atmosphère londonienne du 19ème siècle…

Nous sommes face à un roman de qualité qui, je pense, a fait renaitre de ses cendres le célèbre Sherlock Holmes et rendrait fier le père de celui-ci… Arthur Conan Doyle.