Vous êtes ici

La Mélancolie du kangourou
384
Date de parution: 
24/04/2019
EAN : 
9782253259619
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

La Mélancolie du kangourou

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
« La nuit n’est jamais complète
Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée. » (Paul Éluard)

La naissance de Lou aurait pu être pour Antoine le plus beau moment de son existence. Mais la mort de Raphaëlle, son épouse qu’il aimait au-delà de tout, l’a brisé, et il a du mal à créer un lien avec son bébé. Jusqu’à ce qu’il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l’irrépressible joie de vivre, pour s’occuper du nourrisson. Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?

Après le succès de La Delicatesse du homard, Laure Manel nous offre, sous une plume tout en finesse et pleine de sensibilité, un roman poignant et lumineux.

Les lecteurs ont aimé :
Un merveilleux voyage humain. (Guillemette)
Venez donc rencontrer Rose et Antoine. Ils vous accompagneront avec bonheur.(Florence)
Un livre doux et plein de vérités. (Sand)
Un hymne à la vie. Une bouffée d’oxygène. (JB)

Actualités

Pour vous accompagner durant vos vacances, plongez-vous au cœur de romans riches en émotions !

Les coups de coeur des libraires

Un petit bijou !

Antoine vit avec Raphaëlle, ils vont avoir un bébé. À l'accouchement une seule personne survit, une jolie petite fille, Lou. Antoine est anéanti par la perte de sa femme. Il ne peut pas s'occuper de sa fille. Il va faire appel à une jeune femme. Rose.

Comment vivre après un drame ? Roman sur la résilience que j'ai adoré.

Sandrine - FNAC Grenoble - Grand Place

Les derniers avis

5
Blogueur

Pour Antoine, le jour de la naissance de sa fille est aussi le plus sombre de sa vie, puisque Raphaëlle, son grand et bel Amour, décède lors de l’accouchement.

Désemparé, démuni, écrasé par un incommensurable chagrin, il va se plonger à corps perdu dans le travail, pour oublier le poids de sa douleur , pour oublier aussi l’existence de Lou, l’enfant qu’il ne parvient pas à aimer.

L’arrivée de Rose, une étudiante embauchée pour veiller sur le bébé, va adoucir peu à peu la noirceur du quotidien. La jeune fille parviendra à communiquer à cet homme blessé au plus profond de son coeur la joie de savourer les moments simples, ceux qui mènent à l’apaisement, à la sérénité, au bonheur. Elle sera le ciment qui liera un papa amputé d’amour et une enfant sans maman.

« Elle va devoir veiller sur le père et s’assurer qu’un jour il trouve le chemin du coeur de sa fille »

La mélancolie du kangourou est un roman qui fait du bien. Tout en douceur et délicatesse, il aborde le sujet douloureux du deuil, de la résilience, et de la monoparentalité masculine (ce qui est plutôt rare).

L’écriture de Laure Manel est lumineuse, solaire, tendre et emplie d’amour. J’ai immédiatement éprouvé une immense empathie pour la plupart des personnages (les autres ne la méritant pas). L’autrice a su se glisser dans la peau de chacun d’eux, rendant la lecture réellement plaisante. J’ai passé un très très agréable moment . La joie de vivre de Rose est communicative, et fait oublier la grisaille presqu'estivale.

5

Laure Manel nous invite au cœur d'une famille endeuillée. Elle nous fait partager le quotidien pas toujours évident d'Antoine qui doit se reconstruire après la perte de sa femme tout en s'occupant de Lou qui vient de naître et qui ne connaîtra jamais sa maman. L'auteure nous montre que pour éviter de se perdre il faut parfois être sauvé par quelqu’un d’inattendu, une inconnue, ici Rose, qui saura faire/être le lien pour ses deux âmes en peine. Un roman sur la résilience, la reconstruction et la magnificence de la vie malgré les tragédies qui surviennent quand on s’y attend le moins.

Tout dans ce roman est beau, tout dans cette écriture plait même si le sujet de départ est triste. Au fil des pages, on s'attache aux personnages, on a envie de découvrir et d’accompagner ce papa kangourou dans la rencontre avec sa fille Lou, de le reconnecter avec le monde réel et de lui dire, comme l’a écrit Jean d’Ormesson, que malgré tout sa vie sera belle.

Encore un magnifique roman de Laure Manel à découvrir sans attendre!