Vous êtes ici

La Mort à Venise
240
Date de parution: 
01/11/1975
EAN : 
9782253006459
Editeur d'origine: 
Fayard

La Mort à Venise

Felix Bertaux (Traducteur)

5,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

La Mort à Venise est le récit de la passion folle et fatale qui saisit un écrivain d’âge mûr à l’apparition d’un gracieux adolescent d’une extraordinaire beauté. Dans Tristan, le dilemme qui s’offre à l’héroïne est de tenter de vivre en étouffant ses dons d’artiste ou « mourir de musique ». La fin de Lobgott Piepsam dans Le Chemin du cimetière prouve que la vie est dure aux faibles, mais que la mort vaut mieux que la débâcle d’une constante lâcheté. C’est peut-être dans ses nouvelles que Thomas Mann, l’un des plus célèbres écrivains allemands de ce siècle, a mis le meilleur de sa verve ironique et de sa sensibilité musicale, de son émotion discrète et dominée, qui se drape volontiers de sarcasme.
Introduction et notes d’Armand Nivelle.

 

 

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Claire, de la librairie Au Moulin des Lettres à Épinal (88)

Rarement la littérature aura su avec autant de finesse et de grandeur évoquer la fragilité de l’existence, sa fragilité non seulement dans le temps qui lui est accordé, mais aussi dans l’espace incommensurable de sa volonté et de son désir. Car il suffit d’un rien, un battement de cil, pour que le destin de l’individu s’ouvre sur des abîmes de perplexité, de passion ou d’angoisse. Avec une concision et une précision étonnantes, pour évoquer des sujets difficilement palpables, Thomas Mann dit, dans une langue d’une rare qualité, l’indicible perte de soi, des autres, à laquelle l’homme est confronté.

Découvrez les 60 livres préférés des libraires, ici !

Liés