Vous êtes ici

Le Château (Les Ferrailleurs, Tome 1)
480
Date de parution: 
13/04/2016
EAN : 
9782253066040
Editeur d'origine: 
Grasset

Le Château (Les Ferrailleurs, Tome 1)

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Au milieu d'un océan de détritus composé de tous les rebuts de Londres se dresse la demeure des Ferrayor. Le Château, gigantesque puzzle architectural, abrite cette étrange famille depuis des générations. Selon la tradition, chacun de ses membres, à la naissance, se voit attribuer un objet particulier, qui le suivra toute sa vie.
Clod a quinze ans et possède un don singulier : il est capable d'entendre parler les objets... Tout commence le jour où la poignée de porte appartenant à Tante Rosamud disparaît. Les murmures des objets se font de plus en plus insistants. Dehors, une terrible tempête menace. Et voici qu'une jeune orpheline se présente à la porte du Château...
 
Entre Gormenghast, de Mervyn Peake, et les délices steampunk d’Otomo ou de China Miéville, féerie machinique peuplée de cauchemars gothiques, telle s’annonce l’histoire de la déchetterie fantastique d’Edward Carey. François Angelier, Le Monde des livres.

Les derniers avis

5
Blogueur

Quelle imagination il faut pour inventer un tel univers! J'ai adoré! Un univers très proche de Tim Burton. Les personnages ont chacun une particularité, l'univers est sombre mais en même temps plein de poésie et il faut bien le dire d'humour. le petit plus sont les illustrations en début de chapitre qui nous présentent les nombreux et atypiques personnages (qui font légèrement peur je dois avouer...)
Vite le tome 2! (...)

4
Blogueur

Il y a du Edgar Poe, du Tim Burton et du China Miéville chez Edward Carey. Dans un univers à la croisée du gothique, du steampunk et du fantastique, le roman d'Edward Carey fait preuve d'une grande originalité.

Au milieu d'un véritable océan de détritus, sujet aux tempêtes et aux raz de marée, composé de tous les rebuts de Londres, se dresse la demeure de la famille Ferrayor, étrange dynastie qui vit recluse dans ce puzzle architectural depuis des générations.

La tradition veut que chacun de ses membres reçoive à la naissance un objet particulier dont il aura la garde toute sa vie.

Le jeune Clodius Ferrayor a quinze ans. Son objet de naissance est une bonde d'évier suspendue au bout d'une chainette. Et il possède un don tout a fait singulier : il entend parler les objets.

Jusque là, tout irait bien chez les Ferrayors, entre l'océan de détritus à l'origine de leur immense fortune et les étranges traditions du clan.

Enfin... si l'objet de naissance de Tante Rosamund n'avait pas disparu et si les murmures des objets ne se faisaient pas de plus en plus insistants.

Tout déraille définitivement lorsqu'une jeune orpheline, semble-t-il lointaine parente des Ferrayor, entre au château comme domestique.

La grande aventure va commencer pour Clodius, tandis qu'une tempête sans précédent menace d'engloutir la demeure et que les objets se mettent à n'en faire qu'à leur tête.

De quoi plonger dans un univers inédit, improbable et jubilatoire, avec un roman délicieusement écrit et adroitement illustré.

Vivement le second tome !