Vous êtes ici

Le Jeu des ombres
264
Date de parution: 
09/04/2014
EAN : 
9782253194828
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Le Jeu des ombres

6,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Gil est peintre, Irène écrivain. Ils ont trois enfants. Irene a souvent servi de modèle à son mari. Trop souvent, sans doute. Irene tient son journal intime dans un agenda rouge. Lorsqu’elle découvre que Gil le lit, elle décide d’en rédiger un autre, un carnet bleu qu’elle met en lieu sûr et dans lequel elle livre sa vérité. Elle continue néanmoins à écrire dans l’agenda rouge, qui lui sert à manipuler son unique lecteur. Une guerre psychologique commence. En faisant alterner les journaux d'Irene et un récit à la troisième personne, Louise Erdrich témoigne, une fois de plus, d'une prodigieuse maîtrise narrative.

Louise Erdrich montre comment une histoire collective, un héritage culturel et social, une identité peuvent bouleverser une destinée. Elle entraîne comme rarement au cœur de la nature humaine et de l’ambivalence du sentiment amoureux. Un récit d’une finesse infinie. Emmanuel Romer, La Croix.

Les derniers avis

3
Ce livre est très fort pour de multiples raisons. Il nous raconte l'histoire de la chute d'un couple mais il y a aussi une réflexion autour de l'art, le peintre et son modèle. Gil est devenu célèbre grâce à son modèle, il ne peut peindre autre chose, le modèle devient un objet et ceci pose d'autres problèmes lorsque c'est un couple. Il y a aussi cette manipulation psychologique qu'Irène fait subir à son mari avec ses 2 journaux intimes. Des sentiments ambivalents sont très présents vers la fin de l'histoire du couple. On ne peut s'empêcher de penser qu'elle est très près de l'histoire autobiographique de l'auteur. Un livre très intéressant.
3
Pas le meilleur de tous les livres proposés par Livre de Poche dans le cadre de ce jury mais certainement le meilleur de la sélection finale 2014. Un roman qui brasse l'histoire d'un couple se déchirant, la réflexion autour de l'art, du peintre et de son modèle, l'artistique peut-il se défaire de son contexte culturel le tout cadencé par une magnifique métaphore du couple au travers de la théorie du trou noir, de l'attirance irrémédiable allant jusqu'à la destruction de tout objet (être) gravitant autour de lui. Une très belle écriture et une construction du roman très subtil. Le prix du Livre de Poche 2014... c'est une évidence

Liés