Vous êtes ici

Le Pensionnat des jeunes filles sages
528
Date de parution: 
03/09/2014
EAN : 
9782253179344
Editeur d'origine: 
Denoël

Le Pensionnat des jeunes filles sages

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Années 1930, Caroline du Nord. À la suite d'une tragédie familiale, Thea est admise dans un internat pour jeunes filles de la haute société sudiste. Là-bas, on inculque une éducation très stricte aux futures épouses et on remet dans le droit chemin les âmes égarées. Thea, qui a jusqu’alors vécu en toute liberté, va devoir se plier à ces nouvelles règles. Le pensionnat est tenu par un couple sévère qui connaît les véritables raisons de sa venue. Si Mme Holmes juge et condamne, son mari se montre bien plus compréhensif avec la ravissante jeune fille. Rebelle, brave jusqu'à l'inconscience, et surtout, avide de croquer la vie, Thea prend tous les risques, balaie les conventions, bouscule les préjugés. Or depuis la nuit des temps, une telle arrogance se paie au prix fort...

Un premier roman bouleversant qui mêle secrets de famille et quotidien d'un pensionnat de jeunes filles durant la Grande Dépression.

Les derniers avis

3
En découvrant le titre et la couverture du livre puis en lisant le résumé à l’arrière de celui-ci, je me suis senti légèrement dérouté. Plus de 500 pages sur le récit d’une gamine dans un pensionnat de jeunes filles avec des chevaux, je peux dire que je me suis lancé dans la lecture avec un enthousiasme plutôt mesuré. J’ai donc commencé à suivre les journées de Théa qui a atterri dans cet établissement pour des raisons inconnues. Même si certains passages m’ont paru un peu longuets, je me suis surpris à être intéressé au quotidien de ces jeunes femmes. Grâce à une approche approfondie des personnages et des relations entre les filles de cet âge-là, l’auteur m’a donné l’impression d’être un témoin de ce lieu et de cette époque. Les décors et l’ambiance générale sont parfaitement retranscrits. Outre les événements somme toute quelconques, Anton Disclafani a su inclure un suspense lié aux raisons mystérieuses de l’arrivée de Théa au pensionnat et des scènes de sexe assez sensuelles. Ainsi le texte évite de tomber dans la niaiserie inhérente au thème de l’histoire et à la jeunesse des protagonistes. Les péripéties restent enfantines, mais je me suis senti à l’aise dans cet univers. Un lectorat de femmes saura sans doute mieux apprécier cet ouvrage grâce à une meilleure compréhension de la psychologie féminine, qui comme chacun sait, est plutôt difficile à concevoir pour nous les hommes…
3
Qui ne souhaite pas assister à la magie de l'éclosion d'une fleur? A l'âge critique qui est celui de l'adolescence l'être humain passe par des bouleversements de personnalité qui vont faire de lui une personne entière et adulte. C'est cet âge psychologiquement difficile que nous décrit Anton Disclafani. C'est ce tiraillement entre obéir à l'autorité de la société et l'épanouissement personnel, c'est toutes ces choses ressenties par la jeunesse, que nous propose ce livre. C'est la vitalité de la jeunesse revisitée que nous propose Anton Disclafani. C'est un livre très recommandable, qui nous transporte vers notre propre jeunesse et nos propres tiraillements.