Vous êtes ici

Le Plus Grand Philosophe de France
576
Date de parution: 
01/06/2016
EAN : 
9782253098492
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Le Plus Grand Philosophe de France

8,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Décidé à faire interdire le commerce d’esclaves, qu’il ne peut pratiquer selon le code noir, Pietr Cohen, un pirate juif hollandais, disciple de Spinoza sans l’avoir jamais lu, se lance en politique. Alarmé de l’Implication, un jeune comte, qui veut devenir le plus grand philosophe de France, passe ses journées enfermé et délaisse son épouse, Éponyme. Pinoquillio, un petit prince noir obèse, embarque sur une galère (d’esclaves) pour ce qu’il imagine être le pays du sucre : la France !
Autour d’eux s’agite tout un petit monde sous l’œil distrait de Dieu qui préfère le badminton au spectacle désolant des humains acharnés à trouver un sens à l’existence et à croire en lui.
 
Ce roman d’aventures ne recule devant aucune loufoquerie ou réplique grinçante. Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres.
 
Un roman à la tonalité picaresque, qui nous plonge dans un xviiie siècle de fantaisie dont les héros raisonneurs ne sont jamais loin du burlesque. Antoine Rogé, Philosophie magazine.

Les derniers avis

3
Blogueur

Joann Sfar met en scène des personnages terriblement réalistes, qui se retrouvent coincés dans leur envie de trouver une place dans le monde et une justification de l’utilité de la vie. Car l’ouvrage propose en filigrane une longue réflexion sur le sens de l’existence, ainsi que dans le rapport des hommes avec Dieu. Alors que le roman se déroule en plein siècle des Lumières et que l’athéisme commence à progresser dans les grandes villes, Joann Sfar met en scène un Dieu que l’on pourrait presque qualifier de nihiliste, principalement intéressé par ses parties de badminton, abandonnant le genre humain, bien que le fait que Pietr devienne un nouveau Messie lui donne un regain d’intérêt.

Le Plus Grand Philosophe de France est clairement un livre déjanté, mais il est loin d’être dénué d’une certaine réflexion dans son propos. Le talent de Joann Sfar entraîne ici le lecteur dans une aventure picaresque et comique, où les péripéties s’enchaînent sans temps mort et dont l’humour décalé en fait un roman agréable, fluide et particulièrement captivant.